iPhone, pub audio…Deezer diversifie ses sources de revenus

Mobilité

La plate-forme de musique en streaming multiplie les pistes pour générer du business, tout en maintenant la gratuité du service sur Internet.

Deezer est devenu populaire auprès des internautes en proposant l’écoute de titres musicaux en streaming, et ce gratuitement. Mais aujourd’hui, le site français, lancé en août 2007, amorce un nouveau virage en diversifiant ses sources de revenus.

La plate-forme mise sur l’insertion de publicités audio entre les morceaux joués. Jonathan Benassaya, co-fondateur de Deezer, a confirmé à CB News que “tout devrait être opérationnel pour début février”.

Deezer préserve ainsi sa volonté de rester un service gratuit. L’intégration de publicités dans les flux des titres musicaux permettra à la plate-forme de consolider ses revenus publicitaires, déjà alimentés par des bannières et des liens sponsorisés sur son site. Deezer n’a pas encore précisé combien de temps dureront les spots publicitaires diffusés.

Ses revenus publicitaires servent notamment à la rémunération des ayants droit à qui appartiennent les titres musicaux proposés sur la plate-forme de streaming.

Après avoir signé des accords de diffusion avec la Sacem et la Société civile des producteurs de phonogrammes en France (SPPF), qui représente la plupart des labels indépendants, Deezer a récemment réussi à convaincre des majors comme Sony-BMG, Universal Music et Warner Music de lui laisser diffuser les titres de leurs catalogues.

En tout, la plate-forme est capable de proposer 3,7 millions de titres à ses quatre millions de membres. Ces accords sont ainsi basés sur le partage des revenus publicitaires générés sur le service Deezer.

Une application qui deviendra payante sur l’iPhone

Par ailleurs, selon des informations révélées par PC Inpact et confirmées par Deezer, la plate-forme s’apprête à lancer une version payante de son application sur l’iPhone, qui pourrait être disponible dès la fin du mois de janvier.

En octobre dernier, le site avait dévoilé une application allégée dédiée au smartphone d’Apple, permettant aux mobinautes d’utiliser la trentaine de Web radio thématiques proposées par Deezer, ainsi que la fonctionnalité Smartradio de la version Web (qui permet d’écouter et de découvrir les recommandations de Deezer en fonction de ses goûts musicaux).

La version payante sur l’iPhone permettra d’écouter des morceaux à la demande et d’accéder aux playlists. Le prix de l’application n’a pas encore été dévoilée.

Daniel Mahrely, l’autre fondateur de Deezer, a expliqué qu’un modèle publicitaire ne serait pas viable sur les téléphones mobiles. Faire payer ce service musical sur les portables serait donc l’unique moyen de générer des revenus. Un modèle payant développé pour le G1 sous Android de Google, ainsi que pour les smartphones BlackBerry serait également en gestation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur