iPhone : une pub vante un peu trop ses mérites sur les réseaux 3G

Mobilité

Au Royaume-Uni, la nouvelle publicité télévisée d’Apple vantant la rapidité de  l’iPhone sur réseau 3G peut prêter à confusion…

(Correction 28/11/08) L’Advertising Standards Authority (Asa, autorité de régulation de la publicité au Royaume-Uni et non aux Etats-Unis comme précédemment indiqué) a demandé à Apple de retirer une récente publicité télévisée sur son iPhone 3G, après avoir reçu des plaintes mentionnant que la société avait exagéré sur la vitesse de la connexion aux données du périphérique.

La publicité présentait en plan rapproché le nouvel iPhone, utilisé pour naviguer sur une page web, visualiser des cartes Google Maps et télécharger un fichier, tandis qu’une voix déclarait : “Vous savez ce qui est si fabuleux à propos de la 3G ? C’est qu’elle permet d’obtenir des informations très rapidement, de retrouver votre chemin très rapidement, et de télécharger pratiquement tout très rapidement. Le nouvel iPhone 3G ? C’est Internet, très rapidement”.

Dans cette publicité, toutes ces actions présentaient un temps d’attente d’une fraction de seconde, alors qu’on pouvait lire en petits caractères : “Les performances réseau varient en fonction de l’emplacement”.

Juste une comparaison avec l’iPhone n°1

A la suite de plaintes de 17 personnes, l’ASA a examiné la publicité. Apple a tenté d’en défendre le contenu en précisant que les plaintes étaient plutôt de nature relative qu’absolue, et que la référence à la 3G au début indiquait clairement une comparaison entre l’iPhone 3G et son prédécesseur. Apple a également affirmé que le spectateur moyen pourrait comprendre que les performances réelles dépendent de plusieurs facteurs, ces facteurs étant communs à tous les périphériques mobiles.

Toutefois, l’ASA a rejeté les arguments de la firme à la Pomme, soulignant le fait que la publicité n’a pas explicitement indiqué une comparaison avec l’iPhone original. Elle a par ailleurs déclaré que de nombreux spectateurs peuvent ne pas être conscients des différences technologies existant au sein des téléphones mobiles.

L’ASA a conclu que la publicité pouvait tromper les spectateurs, susceptibles de croire que le périphérique opérait toujours à des vitesses égales ou approchant les vitesses présentées. Il a été demandé à Apple de ne pas présenter à nouveau cette publicité sous sa forme actuelle.

Adaptation d’un article Vnunet.com en date du 26 novembre 2008 et intitulé Apple ad banned over iPhone 3G speed claims


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur