iPhoto, la photo numérique à la sauce Apple

Mobilité

Après la musique avec iTunes, le montage vidéo avec iMovie, la création de DVD avec iDVD, Apple complète sa gamme de logiciels grand public de gestion des fichiers numériques avec iPhoto. Sa principale promesse : la photo numérique en toute simplicité.

A en croire Steve Jobs, l’arrivée d’iPhoto marque la fin de la corvée du classement, du tri, des poubelles, des bas d’armoires remplis de vieux clichés ! Le logiciel est présenté comme le chaînon manquant de la photographie numérique, rien de moins ! En résumé : vous connectez votre appareil numérique (15 % des ventes d’appareils photo aux USA) à votre ordinateur, iPhoto s’ouvre, vous laisse importer les photos (manuellement ou en automatique), vous les présente sous la forme d’une planche-contact similaire à celle que vous aurait montré un laboratoire, et vous permet de les stocker, gérer, cataloguer sans peine. Adieu la boîte à chaussures ? Sans doute, si vous continuez dans le tout-numérique : iPhoto vous facilite la mise en ligne des clichés par l’intermédiaire des services Web iTools d’Apple, mais si vous en désirez une épreuve papier, là encore l’application est en mesure de vous la fournir. Sur place, par le biais de votre imprimante, ou livrée à domicile, par l’intermédiaire d’un service Kodak-Apple en ligne (uniquement disponible aux USA pour le moment) !

En fait, avec iPhoto, Apple habille sous de meilleurs atours son excellent logiciel Image Capture (voir édition du 2 novembre 2001), fourni en standard avec Mac OS X. Une grande partie des fonctions fournies n’y apparaissaient cependant pas et cette petite application manquait de simplicité d’utilisation. iPhoto remet les pendules à l’heure et de manière très élégante : importation facilitée (il suffit de brancher l’appareil), rangements simplifiés (sur le même principe qu’iTunes mais pour des photos), recherche de photos accélérée (par catégorie, thème, ordre chronologique, bobine importée…), retouches basiques aisées (recadrage, rotation, yeux rouges, noir et blanc), commande en ligne d’albums photo (très élégants, quatre thématiques et couleurs) ou encore partage des clichés entre proches (par impression, commande de tirages, présentation à l’écran ou sur page Web). Et le nouveau bébé tout droit sorti des laboratoires de Cupertino n’hésite pas à réutiliser ColorSync, un standard professionnel qui garantit une préservation des couleurs jusqu’à l’impression. Tenez-vous bien : celle-ci ne demande plus un paramétrage long et fastidieux, car tout est préprogrammé pour une liste d’imprimantes, pour le moment un peu courte mais qui ne demande qu’à s’étoffer. Apple vient d’ailleurs de livrer une mise à jour en ligne des imprimantes HP, Canon et Epson. Dernier atout : l’exportation vers d’autres formats ou médias (on notera Jpeg, Mov, page Web ou support DVD). Ah, il vous reste tout de même quelque chose à faire : les photos


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur