IQ2012 : Qualcomm met en application les vertus du Snapdragon

Mobilité
Qualcomm Snapdragon S4 IQ2012

Pour la quatrième édition de sa conférence IQ, Qualcomm a évoqué du bout des lèvres le Snapdragon S4 quadricoeur et s’est concentré sur le développement applicatif à l’entour de ses processeurs.

Pour la quatrième édition de sa conférence annuelle IQ tenue à Berlin, Qualcomm s’est épanché sur le proche avenir de ses processeurs Snapdragon et a mis l’accent sur le développement logiciel, avec dans son collimateur un marché de la mobilité en plein essor.

Désormais classé au sixième rang mondial des fabricants de puces avec, en 2011, 483 millions de Snapdragon MSM vendus et plus de 215 licences CDMA commercialisées, l’équipementier américain met en application sa solide base matérielle.

Les jalons posés, il s’agit désormais d’en stimuler l’adoption à travers les usages du quotidien.

A cet effet, Qualcomm a mis en oeuvre, dans 31 pays, 73 projets de développement à l’appui d’API (Application Programming Interface) basées sur les technologies HTML5.

En outre, une programme monté avec une centaine de partenaires OEM a réduit à trois mois le délai nécessaire au design et à l’intégration des puces, contre 18 mois en temps normal.

Au rang des concepts explorés, Silicon.fr évoque le suivi médical via des capteurs sans fil. C’est précisément la visée du projet 2net, destiné à  reléguer au rancart les équipements volumineux actuellement en vigueur.

Dans un autre registre, la réalité augmentée prend son envol avec Vuforia, qui permet d’incruster de l’information en temps réel sur toute image capturée via l’appareil photo intégré aux smartphones.

En milieu domestique, l’interaction des terminaux connectés sans fil pourra s’effectuer via l’application AllJoyn, dédiée à la mise en place d’un protocole peer-to-peer (P2P) à l’échelle d’un réseau local.

Autant de perspectives qui convergent en un mot d’ordre : la mobilité.

Avec 6 milliards d’appareils connectés sans fil en circulation à l’heure actuelle et 5 milliards de smartphones à l’horizon 2016, Steve Mollenkopf, COO et président de Qualcomm, évoque un marché plus vertueux que les industries de la musique et du cinéma.

Moins volubile côté matériel, son acolyte Murthy Renduchintala, vice-président senior et coprésident de la division Mobile & Computing, s’est tout de même targué d’un Snapdragon “jusqu’à 146% plus performant que la concurrence” dans sa version actuelle, bicoeur.

En ligne de mire, le Tegra 3 de Nvidia ou encore l’Exynos Quad de Samsung, tous deux des quadricoeurs qui ne bénéficient pas, il est vrai, du même niveau d’intégration.

Le S4 a notamment introduit la 3è génération de la LTE. Il supporte pas moins de 7 standards télécoms (LTE FDD et TDD, UMTS, EV-DO, CDMA 1x, TD-SCDMA, GSM/EDGE), ce qui simplifie les déploiements des smartphones sur les différentes régions commerciales de la planète.

Dans cet esprit, Murthy Renduchintala renchérit et annonce une révolution dans le monde des composants tout-en-un (SoC), lorsque arrivera le Snapdragon S4 à quatre coeurs…

Crédit image : Qualcomm


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur