Iridium à 11 jours du dépôt de bilan

Mobilité
Information - news

Un tribunal américain a approuvé aujourd’hui le plan de financement temporaire d’Iridium, offrant ainsi à l’opérateur satellite mal en point deux petites semaines pour empêcher la mise en liquidation de ses activités.

Pour éviter (retarder ?) la liquidation définitive, la société Iridium va recevoir une rallonge de trois millions de dollars des banques, après le retrait vendredi dernier du plan de reprise de l’entrepreneur Craig McCaw et de sa société Eagle River Investissement.

Le tribunal de commerce de Manhattan a aussi fixé comme date limite le 15 mars pour toutes les propositions de reprise. L’audience n’a duré que vingt cinq minutes. L’avocat d’Iridium, William Perlstein, a argué que le retrait d’Eagle River n’était pas une manoeuvre pour brader l’affaire et demander le minimum d’argent aux éventuels repreneurs. Il a ajouté que la banque d’affaires Donaldson, Lufkin et Jenrette avait contacté vingt et une sociétés précédemment intéressées par une éventuelle reprise pour voir si l’une d’elle avait une offre à faire. Il a aussi précisé que la période moratoire permettrait aussi à Iridium de préparer un plan pour enlever de leur orbite les satellites du réseau, plan qu’elle mettrait à exécution le 17 mars si aucun repreneur ne s’est déclaré.

Cette phase pourrait prendre entre six et sept mois et nécessiterait la coopération de plusieurs agences gouvernementales américaines. Le juge Cornelius Blackshear a programmé les prochaines audiences le 17 mars, date à laquelle Iridium devra présenter son plan de retour sur terre des ses satellites ainsi que les comptes concernant les autres actifs restant encore à liquider.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur