IrisNext : Iris Capital cherche des start-up qui symbolisent l’industrie 4.0

EntrepriseLevées de fondsStart-up
irisnext-levee-fonds-iris-capital

Un nouveau fonds géré par Iris Capital et doté de 250 millions d’euros s’intéresse aux start-up qui parient sur l’automatisation des process industriel au sens large.

Orange, Publicis, Valeo…Voici quelques noms d’entreprises qui soutiennent Iris Capital dans la création d’un nouveau fonds multi-corporate pour le numérique d’une enveloppe de 250 millions d’euros.

IrisNext permettra d’investir dans des start-ups entre la phase d’amorçage et celle du développement.

Les tickets pourront s’échelonner entre 1 million et 30 millions d’euros. Outre les entreprises, des institutions et organismes financiers comme Bpifrance et BRED Banque Populaire ont apporté leur caution à IrisNext.

Le spectre potentiel d’investissement dans les technologies est large : « Industrie 4.0 » (numérisation des process industriels et économiques), Internet des objets, cybersécurité, 5G, intelligence artificielle ou big data.

Il a vocation à couvrir l’Europe (axe franco-allemand en particulier) mais aussi les Etats-Unis et Israël.

A travers la co-entreprise OP Ventures (intégrant trois véhicules d’investissement), Iris Capital collabore déjà avec Publicis et Orange dans le soutien financier apporté aux start-up. Ce fonds de 300 millions d’euros avait été érigé courant 2012. L’histoire se poursuit donc avec ce nouveau fonds multi-corporate IrisNext. mais en élargissant le cercles des entreprises engagées.

Iris Capital a déjà investi dans des start-up qui ont décollé comme Talend (spécialiste big data introduit sur le Nasdaq en juillet 2016), Adjust (attribution publicitaire et analyse mobile), Netatmo (objets connectés) ou Scality (stockage dans le cloud).

Sur ITespresso.fr : relire l’interview d’Antoine Garrigues, Managing Partner chez Iris Capital (juillet 2016)

(Crédit photo : compte Twitter Iris Capital)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur