ISM Networks : naissance d’un FAI local

Cloud

L’association entre un opérateur privé et une collectivité donne naissance à un fournisseur d’accès local. Résultat : des accès ADSL à 2 Mbit/s pour un tarif très compétitif.

Les habitants de l’agglomération de Castres-Mazamet (Tarn) ont de la chance. Depuis le mercredi 23 juin 2004, ils peuvent souscrire à une offre ADSL à 2 Mbit/s pour moins de 25 euros par mois, sans frais d’accès ni de résiliation et sans durée d’engagement. Antivirus, adresses e-mail et assistance technique téléphonique gratuite compris. Qui propose cette offre parmi les plus compétitives à l’échelle nationale ? IMS Networks, un fournisseur d’accès Internet (FAI) qui s’appuie sur sa propre plate-forme technique, l’e-Teleport (un centre de données et noeud d’interconnexion entre le réseau régional et les réseaux nationaux) et sur les services de Neuf Télécom, lequel apporte son expertise d’opérateur et dégroupeur des lignes téléphoniques. D’ailleurs, les abonnés à l’offre d’ISM sont soumis à l’utilisation de la Neufbox, le modem de l’opérateur loué à 2 euros par mois dans sa version filaire et à 5 euros en version Wi-Fi. Autant à rajouter à l’abonnement.

Téléphonie gratuite entre abonnés

Castres-Mazamet se classe parmi les premières agglomérations à bénéficier du dégroupage partiel et de l’arrivée d’opérateurs concurrents à France Télécom. Après, bien sûr, les vingt principales villes françaises sur lesquelles les opérateurs alternatifs ont évidement jeté en priorité leur dévolu. Les quatre unités de raccordement déployées par Neuf Télécom couvrent 30 000 lignes téléphoniques, soit 70 % de la population. L’objectif de l’opération est d’engranger 10 % des lignes avant fin 2005, soit 3 000 abonnements. Outre la téléphonie gratuite entre les abonnés ISM (ainsi qu’avec les détenteurs de Neufbox), les abonnés bénéficieront à terme de la téléphonie sur IP, de la vidéo à la demande (plus de 1 000 films proposés par Moviesystems), de la télévision sur ADSL, d’une bande passante de 4 Mbit/s et, pour les intéressés, du dégroupage total. Avant le lancement de l’offre, ISM comptait déjà 200 préinscrits.

“L’émergence de cette offre de télécommunications […] ouvre désormais toutes les perspectives pour le développement numérique de ce territoire”, a déclaré Pascal Bugis, vice-président de la Communauté d’agglomération de Castres-Mazamet chargé des nouvelles technologies de l’information, à l’occasion du discours inaugural. Une chance, donc, pour les 100 000 habitants des communautés et entreprises locales dont la grande majorité compte moins de dix salariés et ne peut investir dans une onéreuse liaison spécialisée. Dans ce cadre, ISM propose des offres aux professionnels à partir de 5 Mbit/s et jusqu’à 100 Mbit/s. A l’instar de Castres-Mazamet, les partenariats entre collectivités locales et opérateurs privés devraient désormais se multiplier en France, notamment grâce à la récente loi pour la confiance dans l’économie numérique (voir édition du 9 janvier 2004). Les habitants des grandes villes n’auront bientôt plus le monopole du très haut débit.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur