iSuppli étudie les limites du système Apple TV

Mobilité

Selon le cabinet d’études, Apple se trouve dans une position de conquête de
marché avec l’Apple TV. Un pari qui n’est pas gagné d’avance.

Avec l’Apple TV, Apple semble avoir décidé de renoncer à ses marges bénéficiaires traditionnellement élevées, selon une étude réalisée par iSupply.

L’institut d’études IT a évalué à 237 dollars le coût de fabrication de l’appareil. Avec un prix de vente TTC de 299 dollars, l’Apple TV ne garantit qu’une marge brute de 20,7%. Et encore sans prendre en compte les frais de câbles et les dépenses marketing. Avec ses lecteurs médias iPod, Apple bénéficie généralement d’une marge bénéficiaire situés entre 40 et 50%.

Apple a commencé la commercialisation de son Apple TV à la fin du mois de mars, après un retard de trois semaines. L’appareil permet aux utilisateurs de visualiser des photos, de regarder sur leur télévision des films à usage familial ainsi que des vidéos achetées sur la boutique en ligne, mais également d’écouter de la musique.

Pour Andrew Rassweiler, analyste chez iSupply, ce prix signifie que Apple ne cherche pas à positionner son Apple TV comme un produit capable de stimuler réellement ses résultats. Le fabricant se positionne plutôt dans une volonté de gagner des parts de marché aussi bien avec l’Apple TV sur le marché des produits numériques de salon, à l’instar d’iTunes dans le domaine de la musique en ligne.

“Cela montre que Apple a adopté pour l’Apple TV une stratégie de pénétration du marché plutôt qu’une simple approche de profit unitaire comme il l’a toujours fait dans le passé”, a indiqué Andrew Rassweiler.

L’Apple TV est un ordinateur entièrement fonctionnel équipé d’un processeur Intel, avec une mémoire de 512 Mbit/s et d’un disque dur de 40 Go.

Mais l’analyse d’iSupply révèle également que les concepteurs ont dû arrondir les angles pour maîtriser le prix du produit. Le système embarque notamment un processeur Intel Pentium M à 1 GHz spécial fabriqué suivant un procédé de gravure en 90 nm. La puce coûte 40 dollars, selon les estimations.

L’Apple TV disposant d’une puissance insuffisante pour fonctionner comme un ordinateur, iSupply positionne plutôt le produit comme un terminal de type set top box jouant le rôle de media center. Le cabinet prédit également qu’il pourrait évoluer en set top box pour la télévision sur Internet. Cette hypothèse est étayée par l’annonce faite la semaine dernière concernant la possibilité d’utiliser l’Apple TV pour regarder des vidéos YouTube.

Par ailleurs, sa carte vidéo Nvidia GeForce Go 7300 à 15 dollars accompagnée de ses mémoires à 256 Mbit/s alimente encore les spéculations concernant les intentions d’Apple puisqu’elle permet à l’appareil de diffuser de la vidéo en haute définition. Or, la boutique iTunes d’Apple ne propose actuellement aucun contenu vidéo HD.

iSupply pense que Apple parviendra à écouler 1 million d’unités cette année et encore 1,4 million l’année prochaine. Mais les analystes estiment également que le fabricant devra faire face à certains obstacles qu’il ne pourra maîtriser.

Par exemple, le consommateur a besoin d’un réseau numérique à domicile, d’une connexion Internet haut débit et d’une télévision haute définition pour pouvoir utiliser l’Apple TV de façon optimale.

Les consommateurs pourraient également se perdre dans ses fonctionnalités dans la mesure où elles empiètent sur celles des enregistreurs vidéos numériques, des décodeurs satellites et des lecteurs DVD, sans pour autant remplacer aucun de ces appareils.

Adaptation d’un article traduit de Vnunet.com en date du 7 juin 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur