ITesprechô : Big Moustache sur le fil du rasoir mais toujours actif !

E-commerceMarketingSocial Media
nicolas-gueugnier-big-moustache
5 10

La start-up Big Moustache (vente de produits pour le rasage) traverse une passe très difficile. Mais son co-fondateur estime qu’il peut s’en sortir si on répond vite à son appel.

Nicolas Gueugnier n’abandonne pas l’idée de relancer Big Moustache. Pourtant, la fin du service d’abonnement pour des rasoirs semblait actée. Une première contribution sur LinkedIn du co-fondateur de Big Moustache avait rencontré un certain écho (80 000 pages vues).

L’entrepreneur parisien y relatait les difficultés rencontrées avec sa start-up au point d’évoquer la liquidation judiciaire. Mais l’aventure n’est peut-être pas achevée définitivement. Si on se mobilise un peu…

Comment ? « La bonne nouvelle, c’est que je peux rêver encore un peu grâce à vous puisque j’ai échangé avec de nouveaux investisseurs potentiels », déclare le start-upper.

Mais le timing est serré car un rendez-vous est fixé au tribunal de commerce le 28 octobre prochain. Une échéance censée mettre un terme définitif à l’aventure Big Moustache. Mais il reste encore une possibilité de se relever.

Tôt ce matin (vendredi 21 octobre), Nicolas Gueugnier est intervenu sur l’antenne de BFM Business pour expliquer que l’horizon se dégage un peu. Lors de cette interview télé, il évoque les failles détectées dans le business Big Moustache : « une équipe trop orientée e-commerce et pas assez sur la marque alors qu’il faut se concentrer sur les services apportés aux clients ».

Il a besoin de plusieurs semaines « pour finaliser les discussions » avec des investisseurs qui mettraient davantage « l’accent sur la stratégie digitale de la marque ».

Parallèlement, Nicolas Gueugnier publie une deuxième contribution sur LinkedIn pour expliquer que Big Moustache serait en mesure de poursuivre « de nouvelles équipes » et « un nouveau projet ». En mettant moins l’accent sur les mésaventures rencontrées avec sa banque (qui ressemblait davantage à un coup de gueule alors que l’essentiel était ailleurs…).

2000 commandes suffiraient…

La nouvelle priorité est fixée : Big Moustache a besoin de « passer des échéances à court terme (fin octobre) et pouvoir honorer ses échéances avec ses fournisseurs et les commandes et les abonnements des membres en novembre ».

Il lance un appel aux internautes pour que les commandes de produits sur le site marchand pleuvent afin de faire « exploser les ventes dans les prochains jours ».

Concrètement, 2000 commandes suffiraient, selon l’entrepreneur. « Pour atteindre l’équilibre, il fallait 10 000 abonnés. J’en suis actuellement à 6000/6500 », détaille Nicolas Gueugnier sur BFM Business.

Alors, si vous voulez soutenir un projet entrepreneurial pour qu’il se remettre sur les rails ou si vous pensez à Noël avant l’heure.

Ca serait bien d’y penser rapidement…en se rasant le matin par exemple. Rendez-vous sur Big Moustache.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur