ITesprecho : French Touch Conference, Netflix, Free Mobile, Zayo-Neo…

Régulations
ITesprecho-French-Touch-Conference-Netflix-Free-Mobile-Zayo-Neo

Découvrez les indiscrétions ITesprecho recueillies, captées ou reniflées par la rédaction d’ITespresso.fr.

On se détend un peu avec l’été avec une séquence ITesprecho ou une fournée de petites indiscrétions du secteur IT. Plongé dans l’effervescence de l’actualité IT, on en perdrait ses petites anecdotes croustillantes.

Pour cette livraison, la tendance est très “réseaux et télécoms”. Coup de chapeau à France-IX. Mais on fera des efforts pour diversifier les indiscrétions sectorielles la prochaine fois.

Friture sur le streaming de la French Touch Conference
Si, globalement, le comité d’organisation de la French Touch Conference s’est montré satisfait de la bonne volonté des start-up participantes et des sponsors pour monter l’opération de promotion des start-up françaises à New York, il pointe du doigt la mauvaise attitude de Dailymotion qui devait prendre en main la partie streaming live de l’évènement. Il était convenu que la plateforme vidéo prenne en main cette prestation dès la fin 2013. Incompréhension ? Manque de suivi dans la collaboration envisagée ? Guerre des égos entre personnalités du Web aux caractères bien trempés (suivez mon regard)…Mais il semblerait que les relations se soient étiolées progressivement au point d’avoir l’impression d’avoir été lâché quelques jours avant la manifestation French Tech spécial New York et de trouver une solution alternative illico presto pour le streaming video qui est passé du coup sur YouTube en s’appuyant sur la boîte de Laurent Chemla (VoilaTV) à New York. De son côté, Dailymotion reste imperturbable : “Rien à dire sur la French Tech. La French Touch, son organisateur doit être un pro des événements et savoir organiser de belles confs. Si c’est le cas, ça se passe toujours bien avec nous.”

Twitch.tv : un nouveau membre dynamique pour France-IX
Venu des Etats-Unis, le service de streaming et de VOD de jeu vidéo, convoité par Google/YouTube, monte vraiment en puissance avec le peering de France-IX pour faciliter la diffusion de ses contenus vers les internautes français. Il semblerait que cette effervescence de Twitch entre dans le cadre d’un développement plus global pour l’Europe.

Netflix : France-IX prépare le peering au cas où
France-IX, le principal point d’échange Internet français exploité en mode peering ouvert, s’attend à une rentrée mouvementée avec des acteurs qui montent en puissance dans le monde du streaming. Il attend notamment l’arrivée dans l’Hexagone de la plateforme vidéo américaine Netflix censée démarrer son activité commerciale en septembre. France-IX compte déployer des offres 10X10 Gbit/s pour répondre à des demandes pressantes comme Netflix (potentiellement). Rappelons que France-IX a déjà affiché son intention de construire un nouveau cœur de réseau pour proposer du 100 Gbit/s à ses clients d’ici l’été 2014. Tout dépendra également de la stratégie de Netflix pour son arrivée en France. Arrivera-t-il en full acteur OTT (over-the-top) ? Et dans ce cas, il pourrait privilégier le peering ouvert. Ou scellera-t-il une alliance avec un opérateur télécoms pour s’appuyer sur une base clients déjà établie ? Dans ce cas, un accord de peering privé avec le dit opérateur serait logique. Eh attendant, Netflix a déjà posé ses valises en France en déployant son réseau via Telehouse 2.

Neo – Zayo : mais que devient Didier Soucheyre ?
Avec l’acquisition de Neo Telecoms par Zayo, le DG Florian Du Boys prend les fonctions de  CEO de Zayo France Business Unit. Mais que devient le président Didier Soucheyre ? Il va s’investir autrement sous la casquette de directeur technique : ingénierie, fibre optique, production…Il devrait également récupérer une mission auprès de David Howson (Zayo Europe) pour accompagner des opérations de fusions-acquisitions.

Toile de fond technologique et BUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT
Lors d’un premier IT Press Camp organisé par France-IX (encore !) au NUMA lundi soir (en plein match France – Nigéria), Stéphane Bortzmeyer, ingénieur R&D de l’AFNIC (auto-proclamé “Indigène de l’Internet, pas encore Civilisé”) et un des meilleurs experts réseaux (super actif sur Twitter et sur son blog perso qu’il alimente est bourré d’infos techniques), a présenté le rapport préliminaire de la troisième édition sur l’enquête “toile de fond technologique”. Une sorte de “baromètre-questionnaire” sur l’évolution des technologies réseaux sur 10 ans auquel répondent les gens venus de tous horizons confondus qui s’impliquent sur Internet. Objectif : déterminer ce qui fait consensus dans l’exploitation et l’avenir des infrastructures réseaux et détecter les divergences fortes de points de vue. Au menu : neutralité Internet, IPV6, nommage Internet…Les résultats complets seront publiés en septembre. Les échanges entre participants de cet IT Press Camp ont été perturbés par des clameurs de l’extérieur. Dans la chaleur des bars autour du campus numérique installé au cœur du Silicon Sentier, les supporters des Bleus se déchaînaient. On aimerait bien percevoir une telle ferveur pour la promotion de l’IPV6.

Free Mobile a tout compris : il passe au SEPA
Alors que la date butoir de migration  SEPA a été fixée au premier août (mouvement effectué dans la douleur), Free a annoncé finjuin à ses clients mobiles la bascule de l’envoi des ordres vers le nouveau format de prélèvement bancaire européen. Les clients n’y verront que du feu à ce qui paraît.

Consolidation des télécoms : France-IX concerné ? Probablement
Quel sera l’impact dans les activités de peering du point d’échange Internet France-IX ? Le rapprochement de SFR (qui favorise le peering privé) avec Numericable (qui aime bien le peering public, c’st d’ailleurs un des principaux contributeurs de France-IX) va permettre de faire le point sur la stratégie de peering adoptée par le nouvel ensemble SFR-Numericable. Quant au rapprochement de Bouygues Telecom avec un “autre opérateur” (Orange même si l’option s’éloigne aux dernières nouvelles, Iliad-Free, autre), là aussi, la nouvelle donne pourrait bouleverser les activités de France-IX. La filiale télécoms du groupe Bouygues s’appuie beaucoup sur les capacités de peering de France-IX à côté des capacités réseaux de Numericable pour le très haut débit.

Coupe du Monde de Football: Orange en mode suiveur
C’est passé inaperçu en France mais le groupe Orange a déployé un portail football pour la Coupe du Monde en plusieurs langues (espagnol, anglais, portugais, allemand…sauf en français) via sa branche Orange Horizons (“nouvelles opportunités commerciales dans les pays hors périmètre Orange”) . Inutile d’essayer d’y trouver des vidéos de matches. Chasse gardée des diffuseurs TV officiels et Orange s’abstient de monter dans les enchères de retransmission malgré la popularité de l’évènement.

(Credit photo : Shutterstock.com –  Copyright: donfiore)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur