ITesprechô : Loïc Soubeyrand quitte Teads après une énorme contribution

Gestion des talentsManagementMarketingPublicité
loic-soubeyrand-teads
4 3

Loïc Soubeyrand quitte ses fonctions au sein de Teads pour une nouvelle aventure entrepreneuriale, tout en restant proche du groupe spécialiste de la publicité vidéo online.

Le groupe Teads peut chaudement remercier Loïc Soubeyrand. Le Chief Strategy Officer quitte ses fonctions au sein du groupe qui est devenu l’un des fournisseurs leaders de solutions pour la publicité vidéo : un effectif de 500 collaborateurs et un chiffre d’affaires escompté en 2016 de 200 millions d’euros.

« Les amis, une grande page de ma vie se tourne aujourd’hui. Je stoppe mes fonctions opérationnelles chez Teads pour me consacrer à une nouvelle aventure qui, je l’espère, s’annonce tout aussi excitante :) », dévoile-t-il sur Facebook.

Un départ en bonne entente.  « Je reste membre de la famille Teads, en tant que board member et membre du comité Stratégie, afin de continuer à contribuer au devenir de cette si belle start-up montpelliéraine. »

Historiquement, le groupe Teads est constitué d’un socle de services agrégé progressivement (Wikio, Ebuzzing…). Mais,dans les mouvements initiés de pivots, l’apport de la start-up Teads, co-fondée par Loïc Soubeyrand, a été capital.

Déterminante même puisque 95% du business actuel du groupe Teads provient des briques technologiques initialement développées par cette jeune pousse montpelliéraine, qui avait levé 4 millions d’euros auprès de Partech Ventures et d’Elaia Partners en 2013.

Le rapprochement entre Teads et Ebuzzing s’effectue rapidement pour aboutir à la création du nouvel ensemble qui prend le nom de Teads en octobre 2014. Avec Pierre Chappaz toujours aux commandes en tant qu’Executive Chairman, entouré de managers chevronnés comme Bertrand Quesada (CEO) et Christophe Parcot (COO). Depuis le business dans la publicité est en plein essor et le tempo de l’introduction en Bourse reste à affiner.

« Cette fusion a pu fonctionner car les équipes étaient complémentaires. Les doublons opérationnels au moment de la fusion ne comptaient uniquement sur les doigts d’une main. A partir de là, tout le monde a pu continuer à faire ce qu’il savait faire de mieux, dans l’intérêt de tous. Le groupe a pu décoller », précise Loïc Soubeyrand dans une contribution dense sur Medium qui revient sur cette saga.

« Ensemble, et réunis sous l’unique marque Teads, nous avons levé 71M€, acquit une société (d’autres sont à venir), recruté 250 collaborateurs, ouvert 8 nouveaux pays, renforcé nos partenariats avec les annonceurs, agences et éditeurs les plus prestigieux du monde. »

Et après cela, on fait quoi ?

Quelle est la prochaine étape pour Loïc Soubeyrand ? Le mystère demeure et l’intéressé fait du teasing sur sa page Facebook. « C’est le bon moment pour repartir from scratch, dans une aventure où tout reste à faire et à prouver! More news soon ».

Contacté par ITespresso.fr mercedi après-midi, Loïc Soubeyrand apporte cette précision : « Je ne communique pas encore sur l’industrie que je vais rejoindre, j’attends que les choses se mettent un peu en place. La seule chose qui est certaine, c’est que c’est un projet ambitieux, avec un déploiement a minima européen. » On devrait en savoir plus d’ici la fin de l’année.

Bonus ITespresso.fr : revivez l’interview vidéo de Loïc Soubeyrand lors de la première session Le Meilleur Dev’ de France (octobre 2013), juste après la levée de fonds de 4 millions d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur