Itinérance : Orange met Free Mobile sous pression

Marketing

L’opérateur historique indique qu’il suspendra le contrat d’itinérance signé avec Free Mobile si les incidents de réseaux se multiplient en raison d’une sollicitation trop grande de son réseau.

Orange commencerait vraiment à s’inquiéter de la dégradation de la qualité de son propre réseau, liée à l’explosion du trafic généré par les clients de Free Mobile.

A tel point que l’opérateur leader français, qui a accepté de signer un contrat d’itinérance 2G-3G avec le nouvel entrant dans la téléphonie mobile, pourrait remettre en cause l’alliance scellée.

Le ton est monté ce week-end. Par l’intermédiaire d’un porte-parole cité par l’AFP, Orange a déclaré qu’il “n’hésitera pas à suspendre” le contrat signé “si les incidents sur le réseau de Free Mobile devaient affecter la qualité de service d’Orange”.

Des déclarations ombrageuses qui sont liées à une série de pannes survenues sur le réseau Free Mobile.

La semaine dernière, l’une d’entre elles a affecté directement le réseau Orange.

Bien que Free assure fournir des efforts pour moderniser son propre réseau mobile, le trafic généré reste dépendant du contrat de roaming signé avec Orange. Et la patience semble atteindre ses limites.

Même si le contrat d’itinérance avec Free Mobile représente une nouvelle source de chiffre d’affaires pour Orange : 1 milliard d’euros à l’horizon 2015.

Selon Bouygues Telecom, Free Mobile serait déjà en mesure d’aligner plus de 2 millions d’abonnés.

Pour contrer-balancer, la concurrence (toujours Bouygues Telecom mais on trouvait Orange auparavant) évoque  une première vague de clients lassée des dysfonctionnements chez le nouvel entrant qui retournerait vers les offres des opérateurs bien installés.

Dans Le Figaro, Jean-Ludovic Silicani, Président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes, enfonce le clou, considérant que “les incidents proviennent surtout de difficultés techniques dans l’interconnexion entre les réseaux de Free et d’Orange”, tout en précisant qu’il ne compte pas se “mêler de la planification du réseau ni des choix techniques effectués”.

L’ARCEP compte “intégrer le réseau de Free Mobile dans les études annuelles sur la qualité de service et sur la couverture des réseaux qui seront publiées fin 2012″.

Testez vos connaissances sur le marché de la téléphonie mobile
Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile se partagent le très juteux marché de la téléphonie mobile en France. Connaissez-vous les parcours croisés de ces quatre acteurs ? Participez à notre quiz.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur