L’iTunes Store donne le tempo de la musique en ligne

Régulations
Apple iTunes musique en ligne

Sur un marché de la musique en ligne monopolisé par quelques acteurs internationaux, Apple se distingue sa boutique iTunes Store, qui a généré 25 milliards de téléchargements en 10 ans d’exploitation.

Sur un segment de la musique en ligne ultra-dominé par une poignée d’acteurs internationaux, Apple tire son épingle du jeu avec l’écosystème iTunes, qui a généré 25 milliards de téléchargements en 10 ans d’exploitation.

Ce seuil vient d’être franchi, confortant le jukebox numérique de “la marque à la Pomme” dans sa position privilégiée, au sommet d’un marché qui prend du poids à mesure que l’industrie du CD décline.

L’histoire retiendra qu’un Allemand a acheté cette vingt-cinq milliardième chanson (Monkey Drums, de l’artiste Chase Buchs). Une transaction symbolique qui a valu à ce client un bon d’achat de 10 000 euros.

L’iTunes Store, qui a ouvert ses portes à l’été 2003, a d’abord accompagné la montée en puissance de l’iPod. Il s’est ensuite lié à l’iPhone, puis à l’iPad ainsi qu’aux Mac, pour engendrer plus de 20 milliards de dollars de revenus.

Avec ce catalogue de 26 millions de titres proposé dans 119 pays, la firme de Cupertino vend aujourd’hui en moyenne 15 000 morceaux par minute.

Parvenir à créer ainsi de la valeur avec une offre dématérialisée est une problématique sur laquelle nombre de groupes IT, éditeurs et cyber-marchands se sont cassé les dents.

C’est le cas de la Fnac, qui a définitivement refermé, ce 1er janvier, le rideau sur son service “Fnac Music”, redirigeant pour l’occasion ses utilisateurs vers… iTunes.

Apple a barré la route d’autres acteurs qui ont en conséquence recentré leur offre sur le streaming. Citons Spotify, dont la boutique de musique numérique a également fermé ses portes le mois dernier.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous l’histoire d’Apple ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur