J. Perrochat (APC): “Nous avons vendu en France 500 solutions InfraStruXure”

Cloud

Le directeur des solutions data center chez APC France précise la portée de l’offre d’architecture modulaire intégrant gestion électrique et climatisation.

A deux reprises récemment, APC, fournisseur de solutions de protection et de gestion de l’alimentation électrique pour les équipements informatiques (propriété de Schneider Electric), s’est fait remarquer en fournissant deux data centers en province : l’un pour le compte de Sanef Télécoms du côté de Reims (Marne) et l’autre pour IBO situé à Clermond-Ferrant (Puy-de-Dôme). Jacques Perrochat, directeur des solutions de data center chez APC France, revient sur les atouts d’InfraStruXure, la solution phare du groupe (interview réalisée le 21/11/2008).

Vnunet.fr: Pouvez-vous nous présenter la solution InfraStruXure ?
Jacques Perrochat: L’offre d’APC comprend les onduleurs, la climatisation de précision, les baies informatiques, la sécurité physique, les logiciels de conception et de gestion de l’évolutivité de datacenter et la solution InfraStruXure, une architecture modulaire intégrant la gestion électrique et la climatisation. Avec la solution InfraStruXure, nous sommes le seul acteur du marché à proposer une solution “tout-en-un” permettant une administration complète de l’infrastructure physique. Elle permet de gérer les principales problématiques auxquelles font face les responsables informatiques et les services généraux dans les salles informatiques aujourd’hui: une croissance inattendue, le déploiement de serveurs lame, la gestion des points chauds, la voix sur IP et la virtualisation. Depuis son lancement en 2002, nous avons vendu en France environ 500 solutions InfraStruXure à des clients qui exercent dans tous les secteurs d’activités : assurance, banque, distribution, industrie, administration, santé, services et télécoms. Nous pouvons citer des clients comme Microsoft, Sun Microsystems, Thalès, HEC, Internet-FR, Sanef, IBM, Dell, IBO ou Renault.

Vnunet.fr : Entre Ritall, Minkels, Emerson, quels sont les concurrents les plus proches dans cette approche “tout-en-un” ?
Jacques Perrochat : Emerson est le seul à pouvoir proposer tous les composants. Notre différence est dans notre expertise et notre approche “solution” clés en main.  Par ailleurs, avec notre intégration au groupe Schneider Electric, nous pouvons aller encore plus loin et avoir une vision encore plus globale. En intégrant à la fois une partie gestion du bâtiment, une partie courant faible ainsi que la basse/moyenne tension.

Vnunet.fr: En moyenne, combien de baies proposez-vous sur les projets ?
Jacques Perrochat : Pour des petites et moyennes entreprises, on peut considérer de 4 à 10 baies. Pour les grandes entreprises de 20 à 30 baies avec des densités entre 5 et 8 kilowatts. Donc par centre, pour une grande entreprise, cela fait environ 100 à 240 kilowatts par zone. L’augmentation de la puissance du matériel et des composants d’une salle informatique augmente considérablement la facture électrique pour deux raisons : la consommation associée augmente et, compte tenu du dégagement important de chaleur, il existe des points chauds dans l’enceinte du data center. Les entreprises doivent ajouter des systèmes de climatisation et d’extraction de chaleur, également consommateurs en énergie. Les solutions traditionnelles d’appoint ont démontré leurs limites en termes d’efficacité et donc de gestion de l’énergie. Seule une approche globale et novatrice permet une gestion optimale de l’énergie. S’il y a quelques années, nous étions encore les seuls à affirmer cela, aujourd’hui beaucoup d’acteurs du marché soutiennent notre discours pour concevoir des centres de données éco-énergétiques.

Vnunet.fr: Le coût d’une infrastructure APC est-il différent d’une infrastructure “multi-fournisseurs” plus traditionnelle ?
Jacques Perrochat : Difficile de répondre car cela dépend fortement de la densité par rack, mais on peut dire que c’est le même coût qu’une solution traditionnelle (faux-plancher, climatisation d’ambiance, onduleur mono-bloc …) avec toutefois un coût total de possession (Total Cost of Ownership ou TCO) inférieur de l’ordre de 20 à 30% si l’on prend en compte les économies que nos solutions peuvent induire. Un dimensionnement optimal du data center et l’amélioration de la productivité grâce aux logiciels de gestion permettent d’économiser jusqu’à 30% de la consommation énergétique.  Mais ce n’est pas notre seule préconisation car nous avons travaillé sur chacun des éléments du datacenter. Avec des onduleurs plus performants comme le Symmetra Megawatt, un onduleur modulaire et extrêmement puissant, on peut réduire la facture électrique de 20%.  Et enfin, les options de confinement thermiques et le rapprochement de la climatisation à la source de chaleur permettent de réduire 15% de la consommation d’énergie.

Vnunet.fr : Observez-vous un ralentissement de la demande en raison de la crise ?
Jacques Perrochat : Nous ne voyons pas de ralentissement de la demande pour le moment.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur