Jackpot pour Microsoft : 400 millions de licences Windows 7 vendues !

CloudPoste de travailSystèmes d'exploitation

Disponible depuis octobre 2009, Windows 7 a été salué par la critique et les chiffres de vente des licences témoignent d’un réel succès. Microsoft annonce que le successeur de Vista a atteint les 400 millions de licences vendues.

Steve Ballmer a profité de la Worldwide Partner Conference (WPC) de Los Angeles pour annoncer que Windows 7 était proche du demi-milliard de licences vendues avec 400 millions écoulées à ce jour, presque deux ans après sa sortie, en octobre 2009.

Preuve en est que Microsoft a su rétablir la barre après le calamiteux Windows Vista. Mais si les ventes sont florissantes avec 350 millions de licences écoulées dès l’hiver dernier et 240 millions après seulement un an d’existence, il n’en reste pas moins que la firme de Redmond n’arrive pas encore à se “débarrasser” de Windows XP.

Sorti en octobre 2001, l’OS Windows XP a mis un peu plus de 4 ans pour atteindre les 400 millions de licences vendues. Mais si la croissance de Windows 7 est sans précédent, Windows XP reste majoritairement présent sur les ordinateurs en entreprise. Microsoft a toutefois précisé qu’il ne le supporterait plus que 1000 jours…

Le virage à amorcer par les entreprises interroge puisque d’une part Windows 7 offre toutes les promesses d’un système d’exploitation ne présentant pas de failles majeures de sécurité.

Mais d’autre part, Windows 8 est déjà dans les starting-blocks (sortie prévue pour 2012) et il peut paraître judicieux d’attendre une année pour effectuer la migration de XP vers la prochaine version de Windows.

Rien n’est moins sûr, car les questions restent entières quant à l’intégration de W8 dans un environnement de travail traditionnel. Si, avec cet OS dit “touch centric”, Microsoft a su prendre la mesure de l’évolution de l’usage de nos appareils connectés qui ne se limitent plus à une machine unique et vrombissante sous un bureau, il n’en reste pas moins que la firme de Redmond est restée évasive jusqu’à présent sur plusieurs points.

Aucune information n’a ainsi été donnée sur les outils de management et de mise à jour. Et que dire de l’ergonomie du système couplée avec l’inséparable duo clavier souris indétrônable en entreprise. Quid de la prise en charge des services cloud et des outils de développement et de packaging applicatif ?

Si cette annonce est indéniablement une étape importante pour Windows 7, on peut se demander si ce n’est pas également un appel du pied pour une adoption massive du dernier OS en date. Dès lors, on peut légitimement penser que Windows 8 pourrait être un OS orienté grand public alors que Windows 7 serait la version destinée au monde de l’entreprise.

Il s’agit toutefois d’une conjecture mais qui ferait figure de paradoxe puisque Windows 8 a pour vocation d’unifier (fonctionnement sur architectures ARM RISC et sur x86, interface tactile…).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur