Jaguar 10.2.8 : la mise à jour qui fâche !

Cloud

La mise à jour 10.2.8 de Mac OS X, disponible durant quelques heures entre le 22 et le 23 septembre, a dû être retirée dans la précipitation. En cause : les nombreux problèmes rencontrés par les utilisateurs…

Lundi 22 septembre, Apple mettait en ligne la huitième mise à jour de son logiciel système Jaguar (Mac OS X 10.2). Les améliorations apportées, selon l’éditeur, allaient d’une meilleure fiabilité des applications et des services au renforcement de certaines technologies embarquées – dont celles pilotant le son, la gestion de l’énergie, Bluetooth, le support de l’USB 2.0 – ou encore des problèmes liés à la sécurité de Mac OS X (OpenSSH, Sendmail…). Dans la foulée, la mise à jour de Mac OS X Server avait également été rendue disponible. La régularité des mises à jour réalisées par les équipes d’Apple est un des points forts de son approche système : si des failles de sécurité ou des inconsistances des versions initiales de l’OS sont détectées, la firme est en mesure de résoudre les problèmes dynamiquement (en dehors des questions spécifiques de sécurité, les mises à jour sont fournies tous les deux mois en moyenne). Autre avantage de la méthode d’amélioration régulière du système d’exploitation par Apple : lorsqu’une nouvelle technologie apparaît, la firme peut l’ajouter à l’une de ses mises à jour. C’est ainsi que le support de divers protocoles a été rajouté dans certaines versions de Mac OS X.

Des problèmes à la pelle

Seulement voilà : avec la 10.2.8, Apple n’a pas fourni une version “propre” de sa mise à jour ! Si pour nombre d’utilisateurs l’installation a bien fonctionné, certains ont vécu un vrai cauchemar : des problèmes de réseau Ethernet, de mappage de fichiers, de mise en veille, d’interface audio, de démarrage de certains iMac ou eMac, de baisse du niveau d’énergie disponible sur les portables, de configuration de seconds écrans, de claviers, d’icônes manquantes…, ont été découverts. Sans parler des complications sur les permissions des utilisateurs, des fichiers “.plist” corrompus et de l’impossibilité d’utiliser certains matériels. Les utilisateurs sont à cran : des sociétés ayant aveuglément installé la mise à jour ne pouvaient plus accéder à leur réseau, des utilisateurs de PowerBook G3 “Lombard” ont dû s’aliéner un module de mémoire vive pour pouvoir à nouveau utiliser l’écran de leur portable ! La plupart des problèmes sont listés sur le site de MacFixit.

Apple n’a pour le moment pas fourni de nouvelle mise à jour, ni de correctif après cette monumentale bévue, la seconde en amplitude après la mise à jour d’iTunes 2 qui avait généreusement effacé les disques durs des utilisateurs s’étant précipités sur les nouvelles fonctionnalités vantées par Apple (voir édition du 5 novembre 2001). Après une semaine complète de rapports de bogues, une nouvelle version de la mise à jour est désormais attendue rapidement. Ce nouvel épisode marque à nouveau la possible inadéquation entre les équipes de développement du système et la vérification de la qualité du logiciel distribué (voir édition du 25 février 2003). Espérons qu’il n’en sera pas de même avec Panther, la prochaine version de Mac OS X, dont il se dit que les développeurs sont encore en train de peaufiner l’apparence.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur