J’ai fait de la télé ‘live’ avec Quicktime Broadcaster !

Mobilité

Parallèlement à la mise en ligne de QuickTime 6, Apple a livré une version bêta de QuickTime Broadcaster, un logiciel de génération de streaming. Pas de temps à perdre, caméra vidéo numérique à la main, notre journaliste se lance à la conquête de sa première audience numérique. Pour corser l’affaire, le flux sera retransmis par un réseau Airport ! Description en quasi-direct !

Fabuleuses perspectives que celles de QuickTime Broadcaster : un nouveau logiciel de la Pomme. Un véritable trousse à outils de diffusion de flux audio et vidéo sur réseaux. Selon Apple, “que vous soyez novice ou professionnel, QuickTime Broadcaster saura satisfaire vos besoins”. Assez de marketing, je suis novice, et j’ai bien l’intention d’ouvrir prochainement ma propre radio sur Internet. Voyons voir un peu ce que cette application a dans le ventre. A peine téléchargé, j’installe Broadcaster sur un iMac G3 tournant à 400 MHz sous Mac OS 10.1.5 et disposant de 320 Mo de mémoire vive. L’application en elle-même ne prend pas beaucoup de place sur le disque dur (748 ko !), mais requiert d’avoir installé QuickTime 6, dont les perspectives sont assez aguichantes (voir édition du jour). Le logiciel en bêta ne fonctionne qu’en anglais pour le moment et sous Mac OS X, preuve supplémentaire que c’est sur ce système uniquement que se feront les prochains développements. Enfin, son utilisation sur un système non anglais n’est pas recommandée. Tant pis !

Antenne dans 5 minutes !

Tentons l’expérience : sans connaître quoi que ce soit à l’émission de programmes audiovisuels sur un réseau, je lance QuickTime Broadcaster. La configuration de l’installation que je mets en place est la suivante : deux machines, l’iMac donc, et un iBook, reliés directement par un câble Ethernet (permettant ainsi de disposer d’une liaison à 100 Mbits/s) et tous les deux également connectés via Airport. Au choix, je peux passer de l’une à l’autre des liaisons. A l’ouverture, l’application présente une simple fenêtre toute en longueur au centre de laquelle se trouve un écran noir. Il s’agit de l’écran de prévisualisation de l’émission en broadcast. Sur le moment impossible de savoir que faire. L’aide donne en quelques clics la démarche à adopter : “Suivez ces instructions pour mettre en place un stream et le mettre ‘à l’antenne’ en moins de cinq minutes”, prévient-elle. Allons-y !

Encore faut-il avoir quelque chose à diffuser ! Je branche une caméra numérique à l’iMac par le biais du port FireWire. Après l’avoir relancé, QuickTime Broadcaster affiche l’image filmée ! La configuration à mettre en place s’avère un jeu d’enfant : sur la fenêtre de l’application, choisir les caractéristiques des flux audio et vidéo (modem, DSL ou LAN). Entre les deux machines connectées par le biais d’un câble Ethernet, l’option LAN est de mise. Idem si vous utilisez l’Ethernet sans fil, l’Airport d’Apple. Je tente l’expérience ! Puis, dans le panneau “Détails”, je clic sur l’onglet “Réseau” et j’y tape l’adresse de l’ordinateur sur lequel sera visualisé le stream. Il s’agit de l’ordinateur client, en l’occurrence, l’iBook. Pour connaître son adresse IP, un petit tour par l’onglet “Réseau” des préférences du système s’impose. Il ne reste plus qu’à lui fournir l’adresse d’où il doit recevoir la source vidéo. Inutile de paramétrer quoi que ce soit pour cela, indique le logiciel : il faut lancer l’émission ! Grand moment : l’ordinateur commence à traiter les images issues de la caméra vidéo. La puce de l’iMac est utilisée entre 95 et 100 % ! Et j’exporte un fichier SDP (menu fichier, exporter, SDP) que j’enregistre sur le client (sur le bureau de l’iBook). L’iMac se débrouille tout seul, il n’y a plus rien à faire de son côté.

Réception 5 sur 5

Sur l’iBook maintenant : un double-clic sur le fichier SDP qui a bien été enregistré sur le bureau, QuickTime 6 se lance et…tada ! Je suis en train de me regarder de profil dans QuickTime, sur le petit portable ! Ça marche ! Il s’agit d’un flux MPEG-4, “streamé” entre 50 et 200 kbits/s, à la vitesse de 8 images par seconde en moyenne. Le temps entre le moment où je suis filmé par la caméra et où je peux me voir sur l’iBook est de moins de 2 secondes ! Entre les deux moments, l’image filmée par la caméra vidéo numérique rentre dans l’iMac par le biais de son câble FireWire, est traitée par QuickTime Broadcaster (codée en MPEG-4 à la volée), envoyée vers l’iBook via le réseau Airport, reçue par QuickTime sur l’iBook et visualisée ! Ça marche tout seul, on vous dit !

Encore plus fort : il est possible de désactiver Airport entre les deux ordinateurs. Le stream ne s’interrompt pas, même si l’image se fige. Mais dès que les deux machines ont changé de connexion et passent par le câble Ethernet qui les relie, l’image se remet à bouger moins de 12 secondes après la déconnexion ! Rien d’autre à faire ! L’opération pour déclencher une émission vidéo aura demandé moins de 3 minutes, montre en main ! Me voilà prêt à me diffuser en MPEG-4 dans le monde entier ! Ah tiens, non : pour réaliser la diffusion de plusieurs flux vidéo en parallèle, il faut disposer de Mac OS X Server et de QuickTime Streaming Server. M’enfin, ce n’est pas bien grave, la gloire commence par la conquête des amis. Allo ? Eric ? Dis voir, c’est quoi ton adresse IP ? J’ai un stream à te proposer…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur