Jan Vermeiren (LinkedIn) : “Pour le recrutement, c’est un passage obligé”

EntrepriseRégulations
logo LinkedIn

Une nouvelle version de LinkedIn arrive. ITespresso.fr en profite pour diffuser une interview de Jan Vermeiren, co-auteur d’un ouvrage didactique sur la manière d’exploiter LinkedIn.

La semaine dernière, LinkedIn a annoncé un lifting de sa page d’accueil.

La présentation du réseau social BtoB aux 160 millions de membres se veut plus épurée et plus moderne. Le volet actualité est davantage mis en valeur.

Et les fonctions communautaires pour favoriser l’interactivité entre utilisateurs ont été renforcées.

ITespresso.fr ne profite pour diffuser une interview avec Jan Vermeiren, fondateur de Networking Coach et co-auteur d’un ouvrage intitulé “LinkedIn, comment optimiser la puissance de votre réseau” (publié en novembre 2011).

(Entretien réalisé par mail en mai et juin 2012)

ITespresso.fr : Il y a beaucoup de concurrence dans les réseaux sociaux en Europe face à LinkedIn (Viadeo, Xing…). En tant qu’entrepreneur, pourquoi devrais-je l’adopter ?
Jan Vermeiren : La réponse est simple. LinkedIn est le réseau social professionnel qui grossit le plus vite dans le monde. Ceci étant dit : si vous avez bâti votre réseau sur Viadeo ou Xing, gardez-le. Ne jamais jeter son réseau social !

ITespresso.fr : Considérez-vous que la consultation d’un profil LinkedIn est un passage désormais obligé dans tout processus de recrutement ?
Jan Vermeiren : Oui, nous voyons de plus en plus de sociétés qui utilisent LinkedIn pour le recrutement. La croissance des solutions de recrutement accessibles via le réseau social le prouve aussi. Ce n’est pas le seul média à utiliser mais il fait définitivement partie de la combinaison.

Le seul “problème” est que la plupart des entreprises et des recruteurs ne savent pas ce qu’ils peuvent faire avec LinkedIn. Ils déposent les offres d’emplois de manière passive mais en négligeant des fonctions actives voire pro-actives comme l’exploitation des groupes de discussion, les updates de statuts ou la recherche de nouveaux employés.  Si c’est déjà le cas, c’est seulement une initiative du cabinet de recrutement au lieu du responsable en charge du recrutement des équipe au sein des entreprises.

C’est dommage parce qu’il devrait figurer dans la sphère naturelle des candidats. Voilà pourquoi nous avons écrit cet ouvrage : pour découvrir toutes les opportunités de LinkedIn.

ITespresso.fr : Facebook flirte avec les limites de l’exploitation des données personnelles. Est-ce le cas avec LinkedIn ?
Jan Vermeiren : Selon notre avis, LinkedIn est encore plus conscient de la nécessité de protéger les données personnelles. Peut-être parce que les dirigeants du réseau social professionnel sont plus âgés que ceux derrière Facebook. En règle générale, la génération la plus jeune se montre plus ouverte et transparente. Par dessus-tout, LinkedIn se concentre sur le parcours professionnel des personnes. Ce qui rend l’équipe de LinkedIn plus prudente.

Les membres de LinkedIn déposent moins de contributions susceptibles de blesser personnellement des personnes. Car toute information déposée serait susceptible de vous desservir dans le cadre d’une procédure de recrutement.

Néanmoins, LinkedIn a fait une “petite erreur” il y a quelques mois lorsque des noms de personnes ont été exploités pour recommander des entreprises dans une perspective de publicité. Après avoir reçu une série de plaintes, LinkedIn a retiré cette option.

ITespresso.fr: Des code d’accès LinkedIn ont été subtilisés récemment… La protection des données est-elle vraiment fiable ?
Jan Vermeiren: Effectivement, le réseau social devra fournir des efforts pour améliorer la protection des données.

Les mots de passe éparpillés n’était apparemment pas liés aux adresses e-mails. Donc les dégâts ont été limités.

Et LinkedIn a fourni des explications officielles en plusieurs langues.

(Lire la fin de l’interview page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur