Japon : Apple et NTT Docomo se retrouvent enfin sous l’étendard iPhone

MobilitéRégulationsSmartphones
accord-ntt-docomo-iphone-apple

L’opérateur mobile leader au Japon a pris du temps avant de signer une alliance avec Apple pour distribuer l’iPhone sur son réseau. Cette lacune est désormais comblée.

Apple vient de trouver un nouvel nallié de poids au Japon du nom de NTT Docomo pour distribuer l’iPhone.

Le premier opérateur mobile du pays (62 millions de clients, 40% de part de marché) va proposer ses nouveaux modèles iPhone 5s et iPhone 5c sur son réseau à partir du 20 septembre (pré-commande possible dès le 13 septembre).

“L’iPhone a remporté un très grand succès au Japon. C’est même le smartphone le plus vendu sur l’archipel”, commente Tim Cook.

“Nous nous réjouissons de pouvoir le proposer à davantage de clients encore par l’intermédiaire de NTT Docomo.”

L’opérateur comble ainsi une grosse lacune en termes d’offres catalogues : l’absence d’iPhone. Avec la disponibilité des modèles de smartphones d’Apple, le réseau 4G de NTT DoCoMo va être davantage sollicité (et c’est un euphémisme).

Curieuse configuration sur l’archipel nippone : alors que la firme de Cupertino cherche toujours à collaborer en priorité avec les groupes télécoms leaders nationaux (ce fût le cas lors de l’introduction de l’iPhone en France avec un accord exclusif avec Orange remontant à octobre 2007), elle avait opté au Japon pour une alliance initiale avec le challenger SoftBank.

Le troisième opérateur du pays avait commencé à distribuer le premier modèle iPhone 3G en 2008. Puis le numéro 2 KDDI était entré dans la boucle à partir d’octobre 2011.

Une erreur stratégique pour NTT Docomo qui a entraîné la migration de 3,5 millions de clients “aimantés” par l’iPhone vers les réseaux de ses concurrents.

Pour Apple, c’est une opportunité de rattraper le retard pris vis-à-vis de son concurrent Samsung qui affiche un part de marché dmondiale e 30% sur le segment des smartphones.

Sous le prisme des fabricants nippons de téléphones mobiles les moins influents, cette situation est une catastrophe, au point que NEC et Panasonic ont décidé de stopper la production de smartphones.

Seul Sony, qui affiche sa volonté de parvenir au troisième rang des fabricants de smartphones dans le monde (il faudra pour cela détrôner LG et Lenovo), semble disposer d’une capacité de résilience et d’innovation.

————

Quiz : Connaissez-vous vraiment la 4G ?

——–

Illustration : Kaoru Kato, Président et CEO de NTT DoCoMo


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur