Japon : le plus gros marché du m-commerce

Mobilité

Le Japon est le grand vainqueur du commerce mobile avec près de 400 millions de dollars de chiffre d’affaires pour l’année 2000. Une mainmise qui devrait durer jusqu’en 2004, date à laquelle l’Europe reprendrait la tête du marché du commerce mobile

La grande popularité de l’i-mode au Japon (près de 15 millions d’utilisateurs) se traduit inévitablement par une avancée du commerce électronique sur mobile. Ce dernier représente en effet, pour l’année, près de 400 millions de dollars, selon une étude de Jupiter Research. Quatre éléments sont à l’origine du succès du m-commerce nippon : des mobiles optimisés pour la diffusion de données numériques, la mise en place d’une infrastructure réseau adaptée, la stimulation de l’innovation par la concurrence entre les fournisseurs de contenus et enfin un système de facturation mis à jour pour supporter les charges supplémentaires. L’Europe, qui arrive toutefois en deuxième position, affiche un bilan beaucoup plus modeste, puisque le m-commerce ne représenterait que 15 millions de dollars. Les Etats-Unis, avec 10 millions de dollars, font figure de parents pauvres du commerce mobile.

L’étude prévoit que le nombre d’utilisateurs de mobile ayant une connexion Internet devrait atteindre 6 millions en Europe ainsi qu’aux Etats Unis, contre 30 millions au Japon.

La tendance devrait toutefois s’inverser au profit de l’Europe. Selon Jupiter Research, il faudra attendre 2001 pour voir l’Europe et les Etats-Unis franchir le cap des 100 millions de dollars. Dès 2004, l’Europe dépasserait le Japon avec 4,6 milliards de dollars de chiffre d’affaires, contre 4,5 milliards pour le Japon.

Pour en savoir plus : Jupiter Research (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur