Japon : La Xbox One se vend mal, le manager démissionne

Régulations
microsoft-xbox-one-japon-demission-manager-local

Face à la PS4 de Sony, Microsoft a du mal à pénétrer le marché japonais avec la Xbox One. Le directeur local de la division dédiée quitte ses fonctions.

Difficile de percer sur le marché de la console de jeux au Japon. Surtout quand on est américain. Takashi Sensui, à la tête de la division xBox au Japon, a démissionné.

En cause : les mauvaises ventes associées à la Xbox One alors que le lancement dans ce pays remonte à début septembre. Gizmodo.fr avait déjà perçu ce manque d’enthousiasme à l’époque.

Depuis le lancement, 38 000 unités ont été mises en circulation. C’est faible par rapport à des concurrences locaux comme Sony et Nintendo.

Par exemple, si on prend en compte le lancement de la Wii U (décembre 2012), Nintendo avait écoulé 308 000 unités en deux jours dans le pays. Même topo pour Sony avec la sortie de la PS4 (février 2014) : en deux jours, on évoque 322 000 consoles mises en circulation.

Selon Forbes.com, ces mauvais résultats de vente de la Xbox est une combinaison d’un rejet classique des consoles étrangères et Microsoft a débarqué avec la Xbox One sans vraiment apporter un nouvel élan susceptible de faire bouger les lignes du marché local. Avec ou sans Kinect du nom de son capteur de mouvement et de reconnaissance vocale associé à la console.

Lors duTokyo Game Show organisé en septembre, Atsushi Morita, Président de Sony Computer Entertainment Japan et Asia, considérait que la firme détenait 78% de part de marché sur le segment des consoles de jeux de salon au niveau local.

Au niveau monde, la PS4 a dépassé la barre des 10 millions d’unités écoulées courant août.


Quiz : Connaissez-vous vraiment Sony ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur