Java 2 fera danser MacOS X

Cloud

Java sera intimement lié à MacOS X. Steve Jobs et Scott McNealy, patron de Sun, l’ont annoncé ensemble lors de la conférence JavaOne. Une façon d’envoyer un message fort à tous ceux qui regrettaient la piètre intégration de Java dans le système d’Apple jusqu’à présent.

Steve Jobs a annoncé hier, lors de JavaOne, la conférence des développeurs des technologies Java, que Java 2 serait livré avec chaque copie de MacOs X. Le très médiatique patron de la Pomme a indiqué qu’Apple et Sun “travaillaient dur pour faire du Mac la meilleure machine Java sur la planète”, tant sur la partie matérielle que sur le logiciel. Les ingénieurs de Cupertino ont, en effet, traduit la machine virtuelle HotSpot pour qu’elle puisse fonctionner sur les processeurs du Mac, les PowerPC, et surtout en tirer le meilleur parti. Alors qu’une machine virtuelle classique n’est qu’un interpréteur de commandes qui exécute le code Java au fur et à mesure (comme un vulgaire programme Basic des temps anciens…), HotSpot VM (pour Virtual Machine) permet une compilation dynamique du code et, ainsi, une sensible amélioration des performances de Java.

Apple aurait également implémenté les fonctions d’interface utilisateur (appelées Swing) dans Quartz (le sous-système graphique d’Aqua, la nouvelle interface de MacOS X). Résultat, une applet Java fournirait à l’utilisateur les mêmes sensations qu’une application native MacOS.

Selon nos confrères de MacCentral, Steve Jobs et Avie Tevanian, vice-président chargé de l’ingénierie logicielle, sont intervenus aux côtés du Président de Sun Microsystems, Scott McNealy, lors de son discours d’accueil au Moscone Convention Center de San Francisco. McNealy a présenté Steve Jobs comme étant “l’un de ses héros, qui nous a montré le chemin de la différence dans la Valley (la Silicon Valley bien sûr, ndlr)”.

Sur scène, Steve Jobs a admis que certains n’étaient pas heureux de l’implémentation de Java sur les Mac jusqu’à présent, “parce qu’Apple et Sun n’avaient pas travaillé intimement”. “C’est ta faute !”, a répondu McNealy sur le ton de la plaisanterie. McNeally et Jobs ont alors demandé à Avie Tevanian de présenter une démonstration. Celui-ci a fait tourner Java 2 sur la dernière version développeurs disponible de MacOS X (la DP4) en utilisant WebObjects. Bien que ces deux produits soient des pré-versions, la démonstration s’est déroulée sans anicroche.

Pour en savoir plus :

JavaOne


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur