Java mal pour Microsoft

Régulations

Sun vient d’obtenir gain de cause devant un tribunal californien : Microsoft doit modifier sa machine virtuelle Java pour être conforme aux spécifications Java.

Sun crie victoire. Le juge Ronald Whyte du district de San Jose en Californie vient de donner 90 jours à Microsoft pour réécrire la machine virtuelle Java livrée avec Windows 98 et exploitée par Internet Explorer.

Sun, l’inventeur du langage Java reprochait en effet à Microsoft de ne pas respecter les spécifications du langage et avait porté plainte contre le géant de Seattle. Il avait déjà obtenu que Microsoft retire le logo Java des emballages de Windows. Avec cette nouvelle décision, le juge californien exprime l’idée que Microsoft abuse de sa position dominante pour imposer ses propres standards aux dépens de ses concurrents. Cette défaite de Microsoft devrait peser lourd dans le procès antitrust qui se tient actuellement à Washington.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur