Java pour Mac OS X entre en lice

Cloud

Borland Software qui présente son JBuilder, Apple qui dévoile un nouveau WebObject centré sur Java… La compatibilité avec ce standard fait une entrée fracassante sur Mac OS X ! Les deux logiciels pointent le bout de leur nez dans une version 5.

L’annonce et le lancement de deux monstres du développement d’applications pour le Web marquent un tournant sur la plate-forme d’Apple. D’un côté, JBuilder, présenté par Borland dans sa version 5 pour Mac OS X et disponible dans le courant de l’année. Cet environnement fait partie des piliers du développement d’applications destinées à l’Internet. En fait, la version présentée laisse le choix aux utilisateurs de développer et de déployer les applications en Java sur les principaux systèmes d’exploitation, de Solaris à Linux en passant par Mac OS X et Windows. Selon le directeur de la division Java chez Borland, l’application, en prenant appui sur la nouvelle interface Aqua, est “l’environnement de développement visuel le plus simple” pour créer des applications dans Java 2 Edition Standard.

WebObject fait tourner les applications Java

Parallèlement, une promesse similaire est faite par Apple à propos de WebObject, son serveur d’applications pour l’Internet ou pour les entreprises. L’application, qui est déjà considérée aussi bien sur Mac que sur PC comme un des meilleurs logiciels de sa catégorie, peut être déployée virtuellement sur n’importe quel serveur compatible Java, comme Mac OS X, Solaris 8 et Windows 2000 Professionnel. La base utilisée est Java 2 dans sa version 1.3. WebObject est surtout connu des spécialistes pour sa suite et son environnement d’outils orientés objet qui permettent aux utilisateurs d’obtenir une productivité poussée et des développements rapides. L’application utilise des runtimes Java purs et interagit avec toute application en Java, si l’on veut bien croire Apple. Le succès rencontré par les précédentes versions est dû aux technologies embarquées dans cet environnement très puissant et qui s’appuie notamment sur la technologie d’objets d’entreprises pour accéder automatiquement aux données. Le support XML est assuré.

L’application s’appuie énormément sur sa faculté de réutilisation de composants déjà développés dans l’optique d’une conception orientée objet. Plusieurs fois primé, WebObject, s’il n’est pas fortement soutenu par le marché, n’en reste pas moins l’un des logiciels les plus en vue pour ce qui est du déploiement (administration et sécurité, interopérabilité, montée en charge) et sans doute le mieux placé en matière de développement (interfaces HTML, richesse des outils de programmation, débogage). Face à lui dans ces deux domaines, on trouve essentiellement Websphere Application Server d’IBM ou Weblogic Application Server de BEA.

Pour en savoir plus :

* Le site de Borland (en anglais)

* Webobjects 5 sur le site d’Apple (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur