Java : Sun obtient gain de cause contre Microsoft

Mobilité

En acceptant de verser 20 millions de dollars, Microsoft met un terme au litige qui l’opposait à Sun dans l’utilisation qui avait été faite du langage Java. Une affaire juridique qui aura tout de même duré plus de trois ans…

Microsoft s’est finalement incliné dans l’affaire qui l’opposait à Sun depuis 3 ans sur l’utilisation de Java. Sun avait en effet accusé Microsoft en 1997 d’avoir modifié le langage de programmation de telle sorte qu’il ne soit compatible qu’avec Windows. Or Java se définit comme un langage de programmation créé pour justement s’adapter à n’importe quel système d’exploitation.

Pas de Java pour .Net

L’éditeur de Windows a ainsi accepté de verser 20 millions de dollars à Sun dans un règlement à l’amiable. En plus de cette somme, Microsoft s’engage à ne pas utiliser Java pour sa plate-forme .Net. Une décision qui a priori ne devrait pas gêner Microsoft qui a annoncé en juin dernier son langage C-sharp destiné justement à remplacer Java et à s’imposer dans sa stratégie .Net (voir édition du 27 juin 2000).

Toutefois, Microsoft ne renonce pas non plus à utiliser Java pour Windows. La firme de Redmond pourra incorporer la technologie Java à ses produits existants et actuellement en phase d’essai pendant les sept prochaines années, mais uniquement dans la version actuelle de Java. Les mises à jour ultérieures lui sont interdites.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur