Jean-Baptiste Rudelle publie un livre sur son aventure chez Criteo

EntrepriseStart-up
Fleur Pellerin, Jean-Louis Missika et Jean-Baptiste Rudelle
4 15

PDG de Criteo, Jean-Baptiste Rudelle publie « On m’avait dit que c’était impossible », un livre retraçant l’aventure de cette pépite de la French Tech.

10 ans après l’incontournable « ils ont réussi leur start-up » retraçant l’aventure Kelkoo, un nouveau livre vient de paraître permettant de découvrir les coulisses de l’une des entreprises les plus innovantes de la neteconomie tricolore : Criteo.

Avec « On m’avait dit que c’était impossible » (Stock), Jean-Baptiste Rudelle, P-DG de Criteo, signe en effet un ouvrage permettant de mieux comprendre le succès de cette start-up, de sa naissance dans l’arrière-boutique d’une saladerie du 13eme arrondissement parisien à son introduction sur le Nasdaq à Wall Street.

Dans cet ouvrage personnel, Jean-Baptiste Rudelle évoque pudiquement sa famille, revient sur son parcours d’entrepreneur, sur ses succès (Criteo, K-Mobile) mais également sur ses échecs et sur les nombreux « pivots » qu’a connu sa société avant de trouver le bon modèle économique.

Parmi les nombreux conseils que prodigue l’entrepreneur, on retiendra l’importance d’être bien entouré. Par une famille d’abord, prête à accompagner l’entrepreneur même dans les moments difficiles; Par des associés (Romain Niccoli et Franck Le Ouay), aux rôles complémentaires et qui ne confondront pas intérêt particulier et intérêt général, par des actionnaires, enfin, les fameux VC, de la qualité de Benoist Grossmann (Idinvest),  de Marie Ekeland (Elaïa, France Digitale, Daphni) ou de Dominique Vidal (Kelkoo, Index)  qui ont accompagné l’entreprise à chaque étape de sa croissance.

Passionnant pour les managers, l’ouvrage pourra par contre frustrer les marketeurs, soucieux de bien comprendre le fonctionnement des algorithmes de Criteo ou surtout l’avenir de cette société, qui entend désormais rivaliser avec Google ou Facebook dans la publicité interactive. Ironiquement, le mot « reciblage » n’est pas écrit une seule fois dans l’ouvrage. Un comble pour cet inventeur du « retargeting » publicitaire.

Très différent d’un Loïc LeMeur malgré une même passion pour le Kite Surf, Jean-Baptiste Rudelle se fait également polémiste en pointant le côté sombre de la Silicon Valley, en étrillant le vieux patronat français et surprend en faisant l’apologie de la French Tech et surtout d’une France tout à fait capable de répondre aux attentes des entrepreneurs, y compris sur le terrain fiscal.

Parce que « Entrepreneur is a french word » et que « impossible n’est pas français », tous les créateurs de jeunes pousses de la french tech sont donc priés de se procurer ce guide vers le succès accessible pour la modique somme de 18 euros. Quand à ceux qui ne cliqueront pas sur ce lien, nous laissons le soin aux algorithmes de Criteo de leur recommander cet ouvrage lors de leurs prochaines sessions de navigation.

 

on m'avait dit que c'était impossible
on m’avait dit que c’était impossible (stock) par Jean-Baptiste Rudelle

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur