Jean Ferré (Microsoft) : “De Windows 8 à Windows Phone 8, la convergence dans l’ergonomie”

CloudGestion cloudPoste de travailSystèmes d'exploitation

La complémentarité établie entre PC, tablettes et smartphones, Microsoft s’attelle désormais à instituer une convergence du matériel, du logiciel et des services.

Entre PC, tablettes et smartphones, il se dessine, dans l’écosystème Windows, des signes de convergence de plus en plus tangibles.

Plus qu’une complémentarité, Microsoft cherche à établir des passerelles tous azimuts entre ses deux systèmes d’exploitation.

Reflet d’une stratégie centrée sur l’homogénéisation du matériel, du logiciel et des services à valeur ajoutée, l’environnement Windows se rapproche à grands pas de l’OS mobile Windows Phone.

Directeur de la division Développeurs, Plateforme et Écosystème pour le compte de Microsoft France, Jean Ferré a donné le “la” à l’occasion d’un événement tenu en compagnie des développeurs.

Nous recherchons une cohérence dans l’ergonomie à travers l’ensemble des devices“, résume-t-il.

Au-delà du cloud, généreusement mis à contribution pour créer du liant dans l’offre, les logiciels et services restent un pilier de l’expérience utilisateur.

A cet égard, Microsoft choie toujours sa communauté de développeurs.

Au total, ce sont quelque 400 000 d’entre eux, dont 3000 en France, qui ont assisté à un ou plusieurs des 800 événements tenus en 2012 dans 87 pays.

Ils sont toujours plus nombreux à rejoindre l’Accélérateur et l’App Circle, des programmes de formation qui leur permettent, en compagnie de coachs attitrés, de se faire la main, en quelques semaines pour certains, comme les éditeurs de l’application Burger Quest.

Entre toutes les plates-formes, les outils de développement sont concentrés autour de Visual Studio.

L’unification vaut aussi au niveau du design, avec une charte graphique qui instaure “des principes universels entre Windows 8, Windows Phone 8 et la Xbox“.

Pour séduire plus encore les développeurs, Microsoft prône la souplesse à plusieurs titres. En premier lieu, le portage entre les architectures ARM et x86 nécessite-t-il peu de réécriture de code.

Par ailleurs, la publication d’applications peut s’effectuer par d’autres mécanismes que le circuit conventionnel.

Le modèle économique se veut lui aussi flexible : au-delà de 25 000 euros générés par une application, 80% des revenus sont reversés à son développeurs, contre 70% dans les autres cas.

Certains semblent y trouver leur compte. C’est le cas de PagesJaunes (45 000 téléchargements), dont les équipes soulignent les possibilités qu’apporte l’interface Modern UI (ex-Metro), avec notamment ses vignettes et sa barre des charmes.

La bande dessinée se réinvente elle aussi sur les écrans tactiles.

Groupement de 7 maisons d’édition dont Dargaud, Dupuis et Casterman, Izneo a mis à profit les spécificités de la Modern UI pour “redéfinir l’expérience de lecture” avec BDComics.

La gratuité prime, avec un modèle d’achat “in-app”. Plus de 4000 titres sont disponibles au catalogue de cette “application mère” qui devrait se décliner en versions thématiques lors d’événements comme le festival d’Angoulême.

Autres éléments mis à contribution : le moteur de recherche interne et le mode multitâche, à la base du comparateur de prix Smart Shopping, qui utilise également la synchronisation via le cloud SkyDrive.

Windows, c’est aussi l’écosystème Bing et son outil de cartographie. Burger Quest en fait usage pour géolocaliser les établissements de fast-food.

Pour les développeurs, demeure néanmoins un dilemme : pourquoi programmer sur Windows Phone 8 alors que les applications Windows Phone 7 sont parfaitement compatibles (et non l’inverse) ?

Directeur Mobilité et Opérateurs, Laurent Schlosser a son idée sur la question.

Il coupe la poire en deux : “C’est au développeur d’étudier sa cible commerciale. Windows Phone 8 apportant des nouveautés comme la prise en charge du NFC et des options de sécurité [notamment du cryptage, ndlr], il répond idéalement aux exigences du monde de l’entreprise.

Interpellés quant à la possible arrivée d’un tablette Xbox Surface dédiée aux joueurs, nos deux interlocuteurs restent de marbre.

Au rang des rumeurs, même constat sur le dossier Windows Blue (version allégée de Windows 8) et sur la tournure que prendra Windows Embedded.

On nous confirme cependant que Windows 8 s’est bien vendu à 40 millions d’exemplaires dans le mois suivant son lancement commercial, avec tout de même une réserve sur la nature des licences, entre OEM, mises à niveau, versions “retail”…

Le discours est plus franc concernant les smartphones Nokia Lumia, “qui se sont mieux vendus que l’iPhone entre la mi-novembre et la mi-décembre“, selon Laurent Schlosser.

L’incertitude demeure, en revanche, quant à l’avenir de la Surface, ce galop d’essai sur le marché des tablettes.

Soit les constructeurs se reprennent, dynamisent leur offre et on pourra considérer notre produit comme un catalyseur, soit il deviendra réellement un porte-drapeau pour notre image“, en conclut Guillaume Eppe, Directeur Communication pour Xbox et Windows Phone.

Microsoft Surface RT

Image 1 of 14

Microsoft Surface : claviers
Microsoft propose deux types de claviers pour accompagner sa tablette.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les innovations de Windows 8 ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur