Jeff Bezos prend le contrôle du Washington Post pour 250 millions de dollars

Régulations
jeff-bezos-washington-post

Fondateur du groupe e-commerce Amazon et 19e fortune mondiale selon le magazine Forbes, Jeff Bezos rachète, pour 250 millions de dollars, le Washington Post et d’autres publications du même groupe de presse.

Dix-neuvième fortune mondiale selon le magazine Forbes, Jeff Bezos est le nouveau propriétaire du Washington Post.

Le CEO et fondateur du groupe e-commerce Amazon a débloqué une enveloppe de 250 millions de dollars pour acquérir, en parallèle, plusieurs autres publications du même groupe de presse : Southern Maryland Newspapers, The Gazette, El Tiempo Latino…

Évoquant, dans une lettre adressée aux salariés du Washington Post, “un défi personnel de sauvegarde du journalisme”, il promet de conserver la structure, l’organigramme interne, mais aussi la ligne éditoriale du journal.

Son discours se porte sur l’innovation : “Il y aura du changement dans les prochaines années et c’est indispensable : cela se serait produit même si les actuels propriétaires [la famille Graham, actionnaire majoritaire depuis 1933, ndlr] étaient restés aux commandes“.

La teneur de cette réorganisation reste pour l’heure à la seule discrétion de l’intéressé, qui prend là le contrôle d’un média coté en Bourse depuis 1971 et connu notamment pour ses investigations dans le scandale du Watergate (à voir en complément : l’historique du journal).

Sous la houlette de sa maison mère détenue pour partie par le milliardaire américain Warren Buffett, le Washington Post est arrivé sur Internet en 1996.

L’évolution de son lectorat comme de son modèle économique – aujourd’hui fortement dépendant de la publicité – ont érodé ses revenus, en chute depuis 2006, avec un résultat net qui a reculé de 40% sur les 5 dernières années.

Cette annonce fait suite à la revente, par le New York Times, du Boston Globe pour 70 millions de dollars au propriétaire des Red Sox (franchise de base-ball basée à Boston) et du Liverpool FC.

Elle s’inscrit aussi dans la droite ligne des rumeurs autour d’une cession du Los Angeles Times à des investisseurs privés… et dans la continuité des investissements réalisés en début d’année par Jeff Bezos dans le portail d’actualités Business Insider.

Les marchés l’ont favorablement accueillie : en fermeture de séance ce lundi à la Bourse de New York, l’action du Washington Post atteignait son plus haut niveau depuis 2008, à 599,85 dollars.

A noter un bouleversement dans le top management : le P-DG Donald E. Graham prend ses distances, laissant la main à sa nièce Katharine Weymouth.

Amazon.com n’est pas engagé dans cette transaction, mais on peut imaginer des synergies avec la gamme de produits électroniques Kindle, tout particulièrement les lecteurs d’e-books à encre électronique.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous d’Amazon ?

Crédit photo : l i g h t p o e t – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur