Jeux : les Mac servis en même temps que les PC !

Mobilité

Avec les sorties simultanées de Halo et Unreal Tournament 2004 sur PC et Mac, la plate-forme d’Apple n’est plus la dernière servie sur le marché.

Surprise depuis fin 2003 : les joueurs sur Mac semblent un peu moins frustrés (voir édition du 9 mai 2001) avec notamment l’arrivée de Halo. Ce jeu d’action qui a fait la gloire de la Xbox de Microsoft est sorti quasi simultanément sur Mac et sur PC (voir édition du 10 décembre 2003). Voilà les accros du jeu sur Mac pour une fois a égalité avec leurs homologues PCistes. Halo fait partie des jeux mythiques sur ordinateur et consoles de jeu et dispose de sa cohorte de fans et de sites dédiés, comme Halo-game.com. Un vrai plaisir pour les amoureux du genre. Bien sûr, le jeu a pris un petit coup de vieux (il sort deux ans après avoir fait son succès sur Xbox) mais il a le mérite de permettre aux fans de la pomme de se mesurer aux joueurs équipés d’un PC par le biais du fameux service en ligne Gamespy. Les programmeurs de Bungie Software viennent d’ailleurs de mettre en ligne un patch pour PC et Mac. Intitulé v1.04 (une v1.04.1 est disponible depuis) et pesant 2,4 Mo, il résout un problème de sécurité lors d’une utilisation du service en ligne permettant le mode multijoueur.

Des économies d’échelle

Mais le meilleur reste à venir avec l’arrivée prochaine d’Unreal Tournament 2004, dont la démo est sortie sur PC, Mac et Linux à un jour d’intervalle la semaine dernière. Cette suite d’Unreal Tournament 2003 reprend le moteur du jeu original en y ajoutant six modes différents ainsi que de nouveaux types d’armements. Mais le principal tour de force de cette version réside plutôt dans la commercialisation prévue sur les trois principales plates-formes informatiques. La version Linux pour plates-formes x86 et AMD64 sera vendue dans la même boîte que la version pour Windows, tandis que la version pour Mac OS X sortira peu après sous la responsabilité de l’éditeur Macsoft. Cette mise à disposition simultanée du jeu est due au pilotage des versions pour Mac et Linux par Ryan Gordon, l’un des principaux développeurs de l’éditeur Epic Games. Ces portages sont-ils les prémices d’une vague de jeux sortant en même temps sur plusieurs plates-formes ? En fait, les titres les plus importants semblent devoir suivre la même voie, en raison de l’impact possible des budgets de marketing. Pour les éditeurs, la mise à disposition en parallèle pour plusieurs plates-formes permet de faire des économies d’échelle en termes de développement, mais surtout de maximiser le chiffre d’affaires en touchant plus de joueurs en une seule fois. Les éditeurs spécialisés dans le portage d’applications avaient déjà souligné il y a deux ans qu’il s’agissait d’une des voies d’avenir du développement de jeux, notamment grâce à l’utilisation de MacDX (voir édition du 19 avril 2002).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur