Jeux en ligne : une quinzaine d’acteurs prendra des paris très vite

Cloud

L’Autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL) va dévoiler mardi prochain la liste officielle des premiers entrants sur le marché libéralisé : courses hippiques, paris sportifs, poker…

(Correction 03/06/10 à 00:31) Les acteurs de jeux en ligne payants (paris hippiques, paris sportifs et poker en ligne) prennent position alors que le marché devrait prendre ses marques juste avant l’ouverture de la Coupe du Monde de football en Afrique du Sud (11 juin).

La toute nouvelle Autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL) a du pain sur la planche pour harmoniser les initiatives des opérateurs en fonction de la loi et renforcer la lutte contre les sites illégaux.

Tout candidat souhaitant disposer d’un agrément officiel doit déposer un dossier devant l’ARJEL en respectant scrupuleusement un cahier des charges.

Son président Jean-François Vilotte vient de préciser au Parisien que le collège de la nouvelle haute autorité des jeux en ligne se réunira lundi prochain pour étudier les demandes d’agrément des 23 premières entreprises.

“Mardi, nous publierons la liste d’environ une quinzaine de sociétés habilitées à prendre des paris en ligne. Ainsi, les groupes techniquement en mesure de le faire pourront prendre des paris dès le mercredi 9 juin”, a-t-il déclaré.

Parallèlement, chaque candidat organise son offensive. C’est le cas du groupe TF1 qui s’appuie sur sa chaîne thématique Eurosport et son nouveau site dédié aux paris et au poker en ligne : EurosportBet.fr.

Une quinzaine de sports (football, tennis, formule 1…) sera proposée dès son ouverture avec un accent mis sur le pari en direct (ou “live betting”) pendant les compétitions.

Foire d’empoigne dans les jeux en ligne

Les anciens détenteurs de monopoles historiques dans les jeux en France se mobilisent également.

Ainsi, la Française des Jeux a l’ambition de réaliser en 2010 plus de 1 milliard d’euros de paris, soit une progression de 40% sur 2009 en mode multi-canal (réseau physique de 24 000 points de vente, sites Internet…

A travers le site Parions Web, elle va développer les paris sportifs (“2500 paris sur une quinzaine de disciplines au moment de l’ouverture” avec là aussi du live betting).

Dernière manœuvre recensé : la Française des Jeux et le groupe Lucien Barrière (casinos) ont créé une société commune pour lancer à la rentrée le site de poker en ligne : Barrierepoker.fr.

Le PMU affiche aussi sa volonté d’élargir sa gamme de jeux sur Internet. D’un côté, il s’associe avec le bookmaker irlandais Paddy Power. De l’autre, il vise le poker en ligne en association avec PartyGaming (basé à Gibraltar).

Pour étendre la visibilité de sa future offre de paris, le groupe PMU disposera d’une place de choix sur la chaîne Sports du portail MSN de Microsoft (Yahoo s’étant davantage impliqué avec La Française des Jeux).

Les opérateurs européens de jeux orientés paris sportifs comme BetClic ou Bwin préparent aussi leur assaut. Tout comme Chili Poker associé à Iliad-Free ou Winamax (duo Marc Sinoncini et Patrick Bruel) sur le créneau poker en ligne.

Une belle foire d’empoigne en prévision…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur