Les jeux et les applications à bas prix sont les stars de l’AppStore

CloudMobilitéOS mobiles

Selon l’institut GfK, presque un tiers des applications proposées sur l’AppStore français sont des jeux. Apple met aussi en avant des applications gratuites ou à bas coût.

Dans sa dernière étude sur le marché mobile français, l’institut GfK passe au crible la composition et le modèle économique déployés par l’AppStore français.

GfK a étudié environ 125 000 applications disponibles sur la version française de la boutique en ligne de téléchargement d’applications d’Apple, contre 225 000 recensées dans le monde.

Sans surprise, les jeux restent les applications les plus mises en valeur. Les jeux disponibles sur l’AppStore représentent ainsi 29% de l’offre totale, soit environ 36 000 références.

Et cette offre “ludique” va sans doute se multiplier ces prochains mois. Selon l’institut GfK, l’offre d’applications disponible sur l’AppStore a progressé de 58% entre janvier et mai 2010.

Dans ce laps de temps, le kiosque en ligne d’Apple a enregistré 10 000 nouveaux jeux sur l’ensemble des applications répertoriées par GfK.

A titre de comparaison, selon AndroLib, un site qui offre de parcourir toutes les applications Android disponibles dans plusieurs pays, sur les 65 000 applications comptabilisées sur l’Android Market, 11,6% seulement sont des jeux.

Concernant la vente des applications sur l’AppStore, 30% proposées sur la version française de la boutique en ligne d’Apple sont gratuites. Parmi celles qui se révèlent payantes, la majorité (36,6%) est vendue à bas prix, soit entre 0,01 et 1 euro.

23,2% de ces applications payantes sont proposées en téléchargement à des prix compris entre 1,01et 3 euros. Pour commencer à générer des revenus, celles-ci doivent donc être téléchargées de très nombreuses fois, alors qu’Apple prélève une commission de 30% sur le prix de vente à chaque application payante téléchargée.

Mais certaines applications misent sur le haut de gamme : 5,3% sont proposées entre 5,01 et 10,1 euros, voire plus…

Selon les derniers chiffres publiés par AndroLib à l’échelle mondiale, les applications mises en ligne l’Android Market sont moins onéreuses : 62,5% d’entre elles sont gratuites, et 37,5% sont payantes (sans plus de précisions sur les échelles de prix proposées par application).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur