Jeux sociaux : Zynga s’offre l’éditeur OMGPOP

Cloud
Zynga licencie

Zynga aurait mis sur la table 210 millions de dollars pour racheter OMGPOP, éditeur du jeu social Draw Something, qui fait un carton sur Facebook et les téléphones mobiles.

En quelque six semaines passées au sommet de la hiérarchie des jeux sociaux, l’application Draw Something a fait parler d’elle.

Zynga, qui n’est pas resté insensible au succès subit de ce Pictionary interactif, aurait mis sur la table 210 millions de dollars pour procéder au rachat de son éditeur, le dénommé OMGPOP, inconnu au bataillon jusqu’à cette percée fantastique.

La transaction en question impliquerait notamment le versement de 180 millions de dollars en numéraire.

Dans son entreprise d’émancipation vis-à-vis de Facebook, Zynga s’attache là les services d’un précieux allié pour ne plus faire cavalier seul.

Et pour cause : en un mois et demi, Draw Something a séduit plus de 35 millions d’utilisateurs, dont 15 millions qui ont téléchargé les clients mobiles pour iOS et Android, versions gratuite et payante confondues.

Avec plus d’un milliard de dessins à son actif, l’application s’est même offert le luxe de déboulonner l’indétrônable Words With Friends, dont l’éditeur n’est autre que… Zynga. Relégués loin derrière, de grands noms du social gaming tels CityVille et CastleVille.

Les équipes d’OMGPOP s’apprêtent à poser leurs valises dans les locaux de leur nouvel acquéreur. Quant au dirigeant Dan Porter, il est investi au poste de Directeur Général et Vice-Président de Zynga New York, souligne TechCrunch.

Cette acquisition permettra à Zynga d’étoffer son portefeuille de services, via notamment l’ajout d’une plate-forme destinée aux développeurs, pour la création de nouveaux jeux.

Le rachat était-il pour autant la plus bénéfique des issues pour Draw Something ? Celui que certains voient déjà se hisser au niveau d’Angry Birds aurait tout aussi bien pu jouir d’une popularité éphémère avant de retomber dans les limbes du jeu social.

Les analystes s’accordent pourtant sur un point : une poursuite d’activité aurait pu rapporter à OMGPOP près de 800 millions de dollars à court terme, tout particulièrement grâce à la vente de produits dérivés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur