Jeux vidéo : Vivendi proche du game over avec Activision Blizzard

Régulations
vivendi-activision-blizzard-cession

Vivendi veut lâcher les jeux vidéo. Il cède la part majoritaire qu’il détient dans Activision Blizzard à un pool d’investisseurs dans lequel on retrouve les dirigeants de la branche “gaming”.

Dans sa volonté de se recentrer sur l’univers des médias, Vivendi annonce la cession de sa branche “jeux vidéo” Activision Blizzard (Call of Duty, Guitar Hero, World of Warcraft), cotée au Nasdaq.

Le calendrier s’accélère alors que le groupe de communication doit présenter ses résultats financiers semestriels fin août.

Dans le schéma retenu, Activision Blizzard va racheter 429 millions de ses propres actions pour 5,8 milliards de dollars.

Dans le même temps, Vivendi cèdera 172 millions d’actions Activision Blizzard (valorisée 2,3 milliards de dollars) à ASAC LP*, un pool d’investisseurs ayant les propres dirigeants de l’éditeur de jeux vidéo comme chefs de file (le DG Bobby Kotick et le co-fondateur Brian Kelly).

A travers cette opération qui devrait être bouclée d’ici fin septembre, le groupe Vivendi devrait empocher un montant global de 8,2 milliards de dollars.

“Cette opération assure à Vivendi un prix de cession supérieur au cours moyen de l’action des dernières années”, se targue le groupe français dans le communiqué.

Sa participation du groupe de communication dans le capital d’Activision Blizzard devrait passer de 61,1% à 12%. Sachant qu’elle sera bloquée à ce niveau pendant une période de 15 mois.

Tandis qu’ASAC II LP détiendra une part de 24,9 %.

En début de semaine, Vivendi avait annoncé une autre opération de désengagement cette fois-ci dans le monde des télécoms : sa participation de 53% au capital de Maroc Telecom a été cédée à l’opérateur Etilasat (Emirats arabes unis) pour 4,2 milliards d’euros.

Selon l’AFP, ces grandes manœuvres vont permettre au groupe télécoms – divertissement de réduire de “plus de la moitié” sa dette de 13,2 milliards d’euros.

Rappelons qu’à l’origine, Activision Blizzard est né en 2008 du rapprochement de deux acteurs majeurs du secteur : Blizzard Entertainment, filiale de Vivendi, et Activision Entertainment, société américaine.

*Plus précisément, ASAC II LP est un groupe d’investisseurs mené par le Directeur Général d’Activision Blizzard, Bobby Kotick, et le Co-Président, Brian Kelly, qui comprend Davis Advisors, Leonard Green & Partners, L.P., Tencent et un  investisseur institutionnel de premier plan.

——————————–

Quiz : Secteur du Web : qui achète quoi ?

———————————-

Credit photo : World of Warcraft, Mists of Pandaria, Activision Blizzard


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur