JM Donner (Lenovo) : “Faire connaître notre marque auprès du grand public”

Mobilité

Interview du PDG de la branche française de Lenovo qui commence à vendre des ordinateurs pour les particuliers.

Dans le cadre d’une offensive d’envergure internationale, Lenovo effectue ses premiers pas dans la vente de PC (portables et fixes) à destination du grand public. Une extension de clientèle qui vise notamment le marché français (voir article du jour). Mardi soir, la branche locale du constructeur a présenté sa première gamme de produits commercialisés sous la marque Idea (pour se différencier de sa gamme professionnelle Think). Jean-Michel Donner, PDG de Lenovo France, précise le dispositif mis en France pour le début de la commercialisation.

Interview réalisée par Philippe Guerrier le 9 janvier 2008

Vnunet.fr : Pourquoi Lenovo a notamment choisi le marché français pour monter en puissance sur le nouveau segment grand public ?
Jean-Michel Donner : Selon les données du marché informatique dans le monde fournies par IDC, c’est le segment grand public qui tire la croissance et plus particulièrement les portables. C’est encore plus vrai dans le cas du marché français qui est très dynamique. Plus de la moitié de la micro-informatique est réalisée dans le grand public dans notre pays (contre 40% au niveau global).

Vnunet.fr : Sur quels réseaux de distribution comptez-vous vous appuyer pour toucher cette cible ?
Jean-Michel Donner :
Nous avons déjà signé des accords avec les enseignes spécialisés comme Saturn, Surcouf et TopOffice pour les réseaux physiques mais aussi RueDuCommerce pour le Web. Nous allons nous concentrer en priorité sur les huit principales enseignes qui font 90% du marché. Mais, pour des raisons concurrentielles, nous ne pouvons pas dévoiler complètement notre feuille de route.

Vnunet.fr : Quels sont vos objectifs en termes de part de marché et de ventes de PC écoulés ?
Jean-Michel Donner :
Les objectifs ne sont pas communiqués. Mais nous espérons faire aussi bien sur le segment grand public que celui professionnel.

Vnunet.fr : Quels sont les points différenciants de votre offre grand public par rapport à vos concurrents ?
Jean-Michel Donner :
Nous pouvons l’image d’un tabouret à trois pieds : le design novateur qui a fait l’objet d’une attention particulière, l’excellence des ingrédients technologiques tout en parvenant à un bon prix consommateur. Enfin, il y a un volet services sur lequel nous avons beaucoup travaillé. Lenovo France a mis en place un support après-vente dont l’effectif pourra évoluer en fonction des ventes. Nous avons en place des circuits de ré-approvionnement pour les composants avec les revendeurs et un volet formation. Les particuliers peuvent accéder au support à un tarif local (et non national comme d’autres concurrents le font). Enfin, nous sommes en mesure d’envoyer un coursier pour récupérer chez un client un matériel défectueux, l’emmener dans nos ateliers de réparation puis renvoyer le produit. Le critère de la qualité de service est déterminant.

Vnunet.fr : Asus va bientôt présenter son PC portable à bas prix (EEE PC) en France. Vous allez entrer dans cette logique de guerre des prix ?
Jean-Michel Donner :
Quel est l’intérêt des consommateurs français d’acquérir des PC à bas prix qui n’incluent pas Windows et qui tournent sur des processeurs qui font pas partie de la dernière génération ? En France, nous avons adopté une autre approche associant qualité des composants et une politique de prix que nous jugeons compétitive. Chez Lenovo, nous savons déjà faire des produits qui ne sont pas chers. En Chine, nous proposons des PC à bas prix à une catégorie de population défavorisée.

Vnunet.fr : La marque Lenovo est méconnue du grand public. Comment allez-vous développer sa notoriété ?
Jean-Michel Donner :
Il est vrai que les particuliers n’associent pas encore Lenovo à un fabricant de PC. Nous y travaillons, notamment à travers un sponsorship dans le monde de la Formule 1 [avec l’écurie F1 AT&T Williams, ndlr]. En qualité de partenaire officiel des Jeux Olympiques d’été 2008 de Pékin, nous allons utiliser cet évènement sportif mondial comme une vitrine. Je vous rappelle que la flamme olympique passe par Paris le 7 avril prochain. Mais, je suis persuadé que notre meilleur visibilité, ce sont les linéaires des magasins.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur