JO de Londres : le défi des médias en ligne entre le streaming et la VoD

Marketing
Jeux Olympiques paris sportifs - BIG

Tous les broadcasters et les spécialistes réseaux de diffusion (comme Akamai) sont mobilisés pour cet évènement sportif de première envergure. Les réseaux vont-ils tenir avec l’afflux des consultations ?

Selon une récente étude publiée par eMarketer, prés d’un milliard de personnes devrait suivre les Jeux Olympiques de Londres et consulter les résultats en se connectant à partir de divers périphériques (ordinateurs, mobiles, tablettes, etc.).

L’essor des réseaux sociaux (Facebook, Twitter…) devrait contribuer à l’emballement sur le Net.

La cérémonie d’ouverture va se dérouler ce soir (27 juillet) et ce sera déjà un bon test de résilience des réseaux.

Il ne fait pas doute que le réseau mondial Akamai sera mis à contribution à l’occasion de ce gigantesque évènement sportif.

En qualité de spécialiste des réseaux de diffusion de contenus (content delivery networks ou CDN), Akamai sera sollicité en raison des flux vidéo live et à la demande retransmis par une quinzaine de broadcasters européens, dont RTVE en Espagne et la BBC au Royaume-Uni.

Celle-ci va assurer la couverture live des épreuves olympiques sur son site Internet et proposera en simultané jusqu’à 24 flux de retransmission live, accessibles sur PC, mobile, tablette ou TV connectée

L’audience sera assurément mondiale sur le Net avec un relais comme YouTube, qui diffusera les épreuves via la chaîne officielle du Comité International Olympique.

Le network américain NBC a également prévu une couverture multimédia large en partenariat avec Adobe sur les terminaux mobiles.

De son côté, Orange proposera de suivre les Jeux Olympiques 2012 en 3D sur le canal 333 de la TV d’Orange notamment. “Une première exclusive”, à ce qui paraît. A condition de disposer d’une télévision compatible 3D et de lunettes adéquates bien sûr.

“Plus que jamais, la vidéo va tenir une place prépondérante de surcroît, en situation de mobilité. Nul doute que cela aura un impact sur le trafic des réseaux, mobiles notamment”, commente Nicolas Guillaume, porte-parole chez Cedexis (“l’aiguilleur du Net” a des clients français comme Le Monde, France Télévisions, Le Parisien ou encore Euronews, peut-on lire sur le site Web).

“Nous avons des clients médias (télévision/presse écrite) qui exigent une attention toute particulière. Comme lors de chaque grands évènements, nous réalisons une veille attentive pour gérer les éventuels pics de trafic et ainsi leur permettre d’assurer une expérience-utilisateur optimale.”

Crédit photo : © Richard – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur