JO Londres : les athlètes ont leur réseau social

Marketing

A l’initiative du Comité International Olympique, les Jeux de Londres ont leur propre réseau social qui centralise les publications des athlètes sur Facebook et Twitter. Mais gare à la dérive…

En l’imminence du coup d’envoi officiel des Jeux d’été de Londres, le Comité International Olympique met en lumière le “Hub des Athlètes”, une plate-forme communautaire destinée à centraliser les contenus que les sportifs publient sur Facebook et Twitter.

Mis sur pied fin avril, 100 jours avant la cérémonie d’ouverture de ce vendredi 27 juillet, le “service 2.0 des JO” arrive à point, après une montée progressive en température.

A mesure qu’approchait l’échéance, les athlètes se sont inscrits par dizaines, puis par centaines, sur ce “Hub olympique“.

Au dernier pointage, plus d’un millier de ces héros d’une quinzaine se sont prêtés au jeu et ont lié leurs comptes sur les réseaux sociaux.

En termes de popularité, la “Dream Team”, équipe américaine de basket-ball, truste les sommets, emmenée par un quatuor gagnant : les arrières Dwyane Wade et Kobe Bryant, le pivot Dwight Howard et l’ailier LeBron James, lequel compte 17,4 millions de fans.

Suivent les tennismen Roger Federer et Rafael Nadal, avec chacun quelque 11 millions d’abonnés.

En plus d’agréger les tweets et autres publications, “l’Olympic Ahtletes’ Hub” permet de suivre l’activité des sportifs, d’interagir avec eux et de rechercher des compétiteurs par discipline ou en fonction du pays qu’ils représentent, pour vivre cette olympiade de l’intérieur.

En page d’accueil figureront les dernières actualités du compte officiel des JO : calendrier des épreuves, résultats, événements, quotidien des délégations, etc.

A noter que l’inscription au service requiert d’y connecter un profil créé au préalable sur un réseau social.

Avec les contraintes de rigueur en matière de confidentialité : sur Twitter, l’application accède au fil de l’utilisateur et à sa liste d’abonnements.

Sur Facebook,  elle recense des éléments classés publics ainsi que l’adresse électronique, les mentions “J’aime” et les abonnements.

réseau social Olympic Athletes' Hub

Réseau social et JO : les champions ne doivent pas dépasser certaines limites
Paraskevi Papachristou, athlète grecque de 23 ans présente à Londres dans la discipline triple saut des JO, a été exclue mercredi. Motif : elle a publié un commentaire jugé raciste sur Twitter. Ce qui a provoqué un tollé dans son pays d’origine. Elle a présenté ses excuses, en affirmant qu’il s’agissait d’une “plaisanterie malheureuse et de mauvais goût”.

 

Crédit image : © Seamartini Graphics – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur