Jobintree confirme son enracinement dans l’e-recrutement

Cloud

Huit mois après son lancement, le portail de recrutement réalise une nouvelle levée de fonds. Des précisions avec l’un des fondateurs.

Lancé en avril dernier, le portail de recrutement Jobintree, exploité par la société ADSNovo, opère une nouvelle levée de fonds de 500 000 euros avec les business angels qui avaient soutenu le projet dès le démarrage en novembre 2007 (un million d’euros avait été récolté).

“Nous ne présentions à l’époque qu’un projet papier et il est très rare qu’un fonds d’investissement se montre intéressé à cet étape du processus, donc nous avons fait appel à des particuliers. Aujourd’hui, c’est tout naturellement que nous poursuivons notre démarche avec eux”, explique Fabrice Robert, co-fondateur de Jobintree.

Pour ce nouveau tour de table, la société réussi à convaincre

un nouvel investisseur important qui les rejoint”, comme le précise un communiqué. Sans que leur nom ne soit communiqué. Avec ces fonds, la société projette d’atteindre l’équilibre financier fin 2009 en essayant d’attirer 50 nouveaux clients chaque mois.

“Nous allons aussi sortir notre CVthèque en janvier ou février prochain lorsque nous aurons comptabilisé plus de 100 000 CV dans la base qui se constitue progressivement. Ensuite, dans l’année, nous prévoyons de sortir de nouveaux produits différenciant”, confie Fabrice Robert.

140 recruteurs conquis

Fondé par deux anciens d’un autre site de recherche d’emploi (Keljob), Jobintree propose aux internautes une approche simplifiée et pertinente de la recherche d’emploi. En arrivant sur la page d’accueil du site (hébergé par OVH), un candidat clique sur la branche d’activité qui le concerne : restauration, marketing, santé et social, etc.

Il se retrouve ensuite face à une liste de sous-catégories qui lui ouvrent les pages d’annonces correspondantes. Par exemple pour la rubrique “Informatique et Télécoms”, Jobintree lui suggère plusieurs métiers tels que développeur webmaster, ingénieur commercial ou encore direction SI.

Jobintree, fort d’une trentaine de collaborateurs, annonce dans un communiqué avoir ainsi convaincu 140 recruteurs de poster leurs annonces sur son site et avoir reçu 450 000 visites d’internautes au mois de novembre dernier.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur