Jolie levée de fonds pour Chambrealouer.com qui vise l’international

EntrepriseLevées de fonds
chambrealouer-levee-fonds

Plateforme d’intermédiation entre locataires et propriétaires (logement chez l’habitant), Chambrealouer.com lève un million d’euros.

Un effet collatéral autour du buzz Airbnb ? Chambrealouer.com vient de boucler une levée de fonds d’un million d’euros auprès d’Alliance Entreprendre (filiale de Natixis Global Asset Management) et Sigma Gestion.

Cette plateforme d’intermédiation, éditée par la société Webalterimmo, met en relation des futurs locataires avec des propriétaires proposant des solutions de logement chez l’habitant pour des séjours de moyenne et longue durée.

La base de données du service Internet comporte plus de 40 000 offres destinées à des personnes cherchant temporairement une solution économique de logement (étudiants, stagiaires, séjour Erasmus, voyage linguistique, déplacement professionnel…).

Depuis sa création en 2009, le site a fédéré une communauté de plus de 600 000 membres actifs. “Les profils sont qualifiés et certifiés et les propriétaires évalués par les locataires”, précise le communiqué.

Pour quel modèle économique ? Au-delà du service gratuit, il existe un abonnement optionnel permet d’accéder à des fonctions premium (meilleur classement des annonces, possibilité de contacter tous les membres du site). Le partenaire Europe Assistance fournit des prestations d’assurance aux locataires et aux loueurs.

La comparaison avec Airbnb est inévitable

Avec cette première levée de fonds, Chambrealouer.com vise l’international. Le service Internet compte ouvrir des déclinaisons dans 4 pays d’ici la fin de l’année.

Sur le blog de Costockage.fr, on trouve une interview de Philippe de Rouville, fondateur de Chambrealouer.fr. A la question : “En quoi vous distinguez vous de Airbnb ?” Le Net-entrepreneur répond : “L’avantage majeur de Chambrealouer.com est d’être généraliste ! Il regroupe toutes les sortes d’annonces possibles dans le domaine de l’hébergement alternatif : de la traditionnelle location d’une chambre chez l’habitant jusqu’à la location d’un logement en échange de services, en passant par la colocation ou la sous-location. Que vous soyez futur propriétaire ou futur locataire, l’interface est particulièrement facile d’accès et l’annonce se dépose gratuitement en quelques minutes, sans formalités administratives interminables.”

En tout cas, sur Google.fr, la bataille bat son plein. En tapant l’expression “chambre à louer” sur le moteur, deux annonces AdWords apparaissent en haut de la page de résultat (test effectué vendredi après-midi) : Chambreàlouer arrive en premier suivi de…Airbnb.

Quiz : Centrales de réservation, avis… Connaissez-vous l’univers le l’hôtellerie sur Internet ?

(Credit photo : page Facebook ChambreALouer)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur