Journées Grandes Marques – EBG : « Chez Meetic, nous cherchons un équilibre entre confort de l’utilisateur et monétisation de l’audience »

CRMMarketingPublicité
2 3

Quel avenir pour la publicité digitale ? Entre adblockers, data, retargeting et marketing prédictif, comment s’articulent les stratégies des marques pour cibler les consommateurs ?

A l’occasion de ses Journées Grandes Marques, qui se sont tenues les 2 et 3 février à Paris, EBG a convié plusieurs grandes entreprises à exprimer les enjeux auxquelles elles sont confrontées et les défis qu’elles rencontrent autour du e-marketing et de la publicité.

A quels types de publicités digitales seront confrontées les marques de demain ? Face aux nouveaux enjeux posés par des outils comme la data, le retargeting et le marketing prédictif , des Adblockers font irruption et agissent comme un nouveau défi, appelant à une redéfinition des formats et des stratégies.

« Les adblockers sont une bonne nouvelle; ils nous obligent à être plus créatifs », a fait positivement remarquer Alexandra Mauraisin, Directrice Adjointe de la Marque pour le Groupe La Poste.

Si les marques doivent faire ainsi face à un « rejet « de la publicité digitale, le comportement des consommateurs apparaient comme paradoxal : «L’information liée à la publicité souvent leur manquent. Par exemple, les lectrices de Elle estiment que la publicité dans ce type de magazine est de l’information. Sur le digital, nous devons aussi apporter de la valeur ajoutée avec la publicité et délivrer un message intéressant pour mes cibles », explique Alexandra Mauraisin.

Les marques se doivent donc de faire « avaler la pilule » publicité et faire en sort qu’elle soit perçue le plus positivement possible sans altérer l’expérience de navigation. « On doit établir une balance équilibrée entre le confort de l’utilisateur, qui paie pour un service, et la monétisation de nos audiences », fait remarquer François Guimond, European Advertising Sales Manager de Meetic.

« Avec nos 100 critères de ciblage publicitaire, nous mettons à disposition des annonceurs des formats restreints, mais avec une audience très ciblée, donc qualitative ».

Du côté des formats innovants de demain, « nous n’en sommes qu’aux prémices de la publicité et du marketing prédictif grâce au machine learning et l’intelligence artificielle», annonce Sébastien Imbert, Chief Digital Marketing Office pour Microsoft.

Mais tout ne se joue pas en misant sur le Big Data. « Rien ne remplacera les compétences humaines, le culot et les bonnes idées », s’amuse Sébastien Imbert.

Il convient également de remettre le sujet data en perspective. « La data est le sujet prioritaire chez Meetic », souligne François Guimond. « Mais nos impératifs en la matière demeurent le contrôle, la sécurité et l’anonymat des données ».

L’enjeu data se situe du côté du ciblage pour le Groupe La Poste. « Il s’agit pour nous de mieux connaître les audiences publicitaires pour mieux mesurer et segmenter », explique Alexandra Mauraisin.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur