joyn : Orange veut réinventer le SMS face à la messagerie instantanée

Apps mobilesMobilitéOpérateursRéseauxSmartphonesVoIP
orange-joyn

Orange accélère le déploiement, auprès de ses clients, d’un service SMS “nouvelle génération” basé sur la norme joyn.

Centraliser les différents moyens de communication tout en explorant des usages enrichis comme la discussion de groupe, l’envoi de fichiers et le basculement de l’audio à la vidéo sans interruption : c’est l’objectif de joyn, présenté par Orange comme un service SMS “nouvelle génération”.

Cette offre s’appuie sur la norme RCS (Rich Communication Services), créée à l’initiative de la GSM Association et diffusée depuis 2012. Les principaux opérateurs européens de téléphonie mobile s’en sont emparés pour tenter de reprendre le contrôle sur les communications de leurs clients face au développement d’applications indépendantes et de services de contournement (OTT) comme WhatsApp ou Facebook Messenger.

joyn* met en oeuvre les deux grands axes de la norme RCS ; en l’occurrence, le “rich messaging” (chat, envoi de fichiers, discussions de groupe) et le “rich calling” (partage de contenus en cours d’appel). Ce qui se traduit notamment, pour l’utilisateur, par la possibilité de connaître l’état de réception d’un message par le destinataire ou encore de transmettre des photos en haute résolution. Le tout sans avoir à installer d’application sur certains téléphones.

Orange communique sur ces usages enrichis depuis l’ouverture commerciale de son réseau 4G en 2012. Mais l’intégration auprès des clients a véritablement débuté en septembre 2014, dans le cadre d’une expérimentation conduite avec SFR (bien que l’opérateur historique eût lancé joyn en juin 2013 sur certains mobiles, en remplacement de l’application “Contact et Moi”).

Dans l’état actuel, la compatibilité du service est limitée à quelques smartphones : le Galaxy S5 chez Samsung, ainsi que les Xperia Z2, Z3 et Z3 Compact chez Samsung. Les clients Orange éligibles pourront toutefois – en théorie – communiquer gratuitement avec certains abonnés de Vodafone, Telefónica, Deutsche Telekom et Telecom Italia : les quatre opérateurs ont eux aussi commencé à exploiter joyn dans le cadre de leurs offres commerciales.

Pour les téléphones non compatibles (l’iPhone en tête de liste), il faudra se rabattre sur l’application Libon (“Life is better on”), lancée par Orange en 2012 et présentée sous l’angle des appels internationaux. Le tout sur réseau Wi-Fi ou cellulaire, auquel cas les consommation sont décomptées de l’enveloppe data.

* joyn sera activé par défaut sur les téléphones compatibles vendus par Orange. Pour le désactiver, suivez ce guide. Nous attendons un retour de l’opérateur sur le calendrier de déploiement de joyn et son adoption après plusieurs mois d’expérimentation. L’article sera mis à jour en conséquence.

Crédit photo : Arman Zhenikeyev – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur