Juniper contribue à l’abondance de bande passante

Cloud

L’équipementier Juniper Networks lance l’un des routeurs les plus rapides du marché, capable de traiter pour la première fois 10 Gbits/s sur une seule fibre.

Juniper Networks annonce l’élargissement de sa gamme de routeurs M20 et M40 avec le lancement de son premier modèle capable de traiter jusqu’à 160 millions de paquets par seconde. Ayant coutume de revendiquer la technologie la plus rapide au monde (voir édition du 11 mars 1999), la société californienne s’appuie sur l’adoption de l’interface OC-192c/STM-64 pour multiplier par quatre les performances de ses routeurs précédents. En effet, ses ports d’extension acceptent chacun pour la première fois un débit de 10 Gbits/s par fibre ou par longueur d’onde, dans le cas où l’on fait appel à la technologie de multiplexage DWDM (Dense Wavelength Division Multiplexing). Avec huit ports disponibles, on atteint un total en entrée et en sortie de 160 Gbits/s.

Destiné aux opérateurs et aux fournisseurs d’accès Internet, le système repose sur le système d’exploitation JUNOS et fait appel à quatre processeurs ASIC (Application Specific Integrated Circuit), avec des interfaces de type Gigabit Ethernet, Sonet/SDH et ATM. Selon Juniper, son nouveau routeur dame le pion à Cisco, qui ne devrait pas lancer d’équivalent à 10 Gbits/s par fibre avant l’automne.

Le prix du routeur M160 en configuration de base est de 125 000 euros. Un coût important mais que les opérateurs seraient prêts à endosser. “Aujourd’hui, la difficulté est surtout d’exploiter toute la bande passante devenue disponible avec la diffusion de la fibre optique”, explique Pierre Bichon, consultant réseaux pour Juniper. “Le coût est vite amorti si l’on gagne par exemple 20 % d’utilisation de la fibre, dont la location coûte plusieurs millions de francs par an”.

Pour en savoir plus : Juniper


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur