Le juridique à l’heure du digital : Captain Contrat lève 1 million d’euros

EntrepriseJuridiqueLevées de fondsRégulationsStart-up
levee-fonds-captain-contrat
1 128

Premier tour de table pour Captain Contrat et sa place de marché « semi-automatisée » de création de documents juridiques.

La nouvelle n’a pas échappé à Anne Hidalgo : l’un des finalistes de l’édition 2015 des Grands Prix de l’Innovation organisés par la Ville de Paris vient de lever 1 million d’euros.

Ce finaliste, c’est Captain Contrat.

Fondée en 2013 par Philippe Wagner (directeur commercial ; ancien de Deutsche Bank), Maxime Wagner (directeur marketing ; passé par Carrefour et Coca-Cola) et Pierre Gielen (directeur technique), la start-up exploite un service en ligne qu’elle présente comme une « place de marché de mise à disposition de documents juridiques […] validés par des avocats », à destination des PME.

captain-contrat-hidalgo

Dans la pratique, l’entreprise cliente répond d’abord à un questionnaire spécifique au document juridique qu’elle sollicite – en ayant éventuellement eu, au préalable, un entretien téléphonique gratuit avec un avocat.

Captain Contrat génère alors une première version du document et le transfère à un avocat qui prend la main pour faire, en compagnie du client, les ajustements nécessaires.

Ce modèle différencie* la jeune pousse de certains concurrents qui ont choisi d’automatiser entièrement le processus.

« Contrairement aux multiples sites internet qui vous livrent votre acte simplement après l’intervention d’un logiciel sur votre questionnaire, vous n’êtes pas seul responsable de votre acte », peut-on d’ailleurs lire dans la FAQ de Captain Contrat.

Actuellement basée à Telecom ParisTech (incubateur de l’école Telecom Paris), la start-up a suivi le programme d’amorçage de Startup42 et participe au programme d’accélération de Microsoft Ventures.

À l’origine, elle se concentrait sur la rédaction de statuts.

Son portefeuille s’est considérablement élargi depuis lors, allant des contrats commerciaux aux mises en demeure, en passant par les contrats d’embauche, le dépôt de marques ou les opérations de financement.

La levée de fonds est, selon Les Échos, réalisée auprès d’Aurinvest, F3A (géré par Bpifrance dans le cadre du Programme des investissements d’avenir) et plusieurs business angels dont Cyril Vermeulen (cofondateur d’Aufeminin.com) et Olivier Hekcmann (Multimania, Lycos, Kewego).

Elle permettra à Captain Contrat de développer une activité de conseil, mais aussi d’étendre sa présence en Europe. L’Allemagne, l’Italie et l’Espagne figurent en tête de liste, sachant que des contrats ont déjà été établis en Belgique et au Luxembourg.

Objectif : atteindre, dans les 3 ans, 200 000 clients, contre environ 2 000 (Drivy, Doctolib, Ornikar…) qui font aujourd’hui appel aux services d’une centaine d’avocats affiliés à la plate-forme.

* Pour ce qui est des tarifs, on nous annonce un ticket d’entrée à 190 euros, contre « environ 2 000 euros » pour un cabinet traditionnel.

Crédit photo : Zurijeta – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur