JVC annonce à son tour un disque hybride DVD-Blu Ray

Cloud

Avec plus de 33 Go de données, le support de JVC offrira la vidéo haute définition du format Blu Ray tout en garantissant la compatibilité avec les DVD actuels.

La guerre que se livrent les industriels autour du futur standard de DVD s’est poursuivie en fin d’année 2004. JVC a annoncé, la veille de Noël, avoir mis au point un disque hybride permettant de supporter à la fois le format DVD actuel et le Blu Ray.Rappelons que le Blu Ray Disc (BRD), développé par un consortium d’une dizaine d’industriels dont Sony et Philips, permet de stocker 25 Go de données par couche (contre 4,5 aujourd’hui pour les DVD). A terme, Sony espère produire des BRD de 200 Go (voir édition du 23 septembre 2004). Les nouvelles capacités permettront essentiellement d’amener la vidéo haute définition dans les salons. Le nouveau média de JVC est constitué de trois couches par face : une couche consacrée aux 25 Go du Blu Ray et deux couches de 8,5 Go au total dédiées au format DVD actuel. Soit une galette offrant 33,5 Go d’espace de stockage. La couche de Blu Ray se retrouve à la surface du disque tandis que les couches DVD s’inscrivent plus en profondeur. Grâce à une technologie développée par le constructeur japonais, la couche Blu Ray située en surface est assez transparente pour laisser passer le laser rouge chargé de lire les couches DVD, tout en offrant un taux de réflectivité au laser bleu dédié au format Blu Ray. Pour l’heure, la technologie de JVC se limite aux contenus fixes (ROM) et ne permet pas l’écriture ou la réécriture.Assurer la transition en douceur Le média de JVC ne sera donc pleinement exploitable qu’avec les appareils disposant des deux types de laser, bleu pour le BRD et rouge pour le DVD. Mais l’objectif de JVC vise avant tout à permettre aux éditeurs la possibilité de proposer leurs produits dans deux formats, le DVD et le Blu Ray, via un seul et unique support. Ce qui assurera une transition en douceur du DVD vers le Blu Ray Disc et garantira une compatibilité ascendante pour les consommateurs. Un titre vidéo acheté aujourd’hui dans ce format devrait donc être lisible sur les lecteur DVD actuels en définition “normale” tout en garantissant sa pérennité avec les futurs lecteurs Blu Ray et la haute définition. Ce format hybride simplifiera aussi le travail des distributeurs qui pourront ainsi limiter le nombre de supports dans leurs linéaires pour commercialiser un même contenu. Surtout, l’annonce de JVC répond à celle de Toshiba, codéveloppeur avec NEC du format concurrent HD DVD, qui avait annoncé, début décembre, avoir mis au point un support hybride du même acabit (voir édition du 9 décembre 2004). Dans ce cadre, le consortium Blu Ray Disc et le couple Toshiba-NEC sont sur la même longueur d’ondes. En harmonisant les supports face aux différents appareils de lecture, les industriels veulent éviter une rupture technologique qui pourrait freiner les ardeurs des consommateurs pour lesquels il n’y a pas forcément urgence à remplacer les DVD actuels.JVC proposera sa technologie à la Blu Ray Disc Association chargée de définir les standards du nouveau Blu Ray Disc. En attendant une éventuelle intégration de la technologie par les membres de l’association, JVC annonce travailler à un support hybride de 58,5 Go sur quatre couches: à la double couche DVD de 8,5 Go s’ajouteront deux couches de 25 Go (soit 50 Go) du Blu Ray.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur