Kactus lève des fonds: les séminaires à monter n’auront plus de secret pour vous

CloudEntrepriseLevées de fondsManagementRessources humainesStart-up
kactus-levee-fonds

Destinée aux gestionnaires d’évènements d’entreprise, la marketplace Kactus lève 1,5 million d’euros auprès de Bpifrance et de business angels comme Xavier Niel et Jacques-Antoine Granjon.

Kactus veut réduire les coûts d’organisation de séminaires ou de sessions événementielles en exploitant les outils numériques. La taille du marché pour monter des conventions d’entreprise est alléchante en Europe : 90 milliards d’euros.

La start-up française, lancée mi-2016 par Anne-Sara Budowniczy et Thomas Cottin sous le nom d’Event Corner, vient de lever 1,5 million d’euros auprès du Fonds Ambition Amorçage Angel (F3A, via le Programme d’Investissements d’Avenir géré par Bpifrance) et d’une dizaine de business angels dont Xavier Niel (Iliad-Free via son fonds Kima Ventures), Jacques-Antoine Granjon (Vente-privée) ou Thibaud Elzière (Fotolia, eFounders).

Kactus propose aux entreprises un service de réservation au process entièrement numérisé pour monter leurs événements « à des prix très concurrentiels ».

Contactée par ITespresso.fr, la co-fondatrice Anne-Sara Budowniczy évoque deux angles d’économies : « Notre service de mise en relation et d’accompagnement est entièrement gratuit alors que l’on parle de commission de 20 à 40% via une agence événementielle » et des « tarifs négociés et appliqués sur les devis de nos clients grâce au fort volume d’affaires apporté à chacun de nos hôtels partenaires ».

Anne-Sara Budowniczy précise détaille les étapes réalisées en ligne : recherche de prestataires et de lieux d’organisation par moteur de recherche (base de 5000 prestataires), édition du brief de l’événement, devis (avec possibilité d’échanger par mail avec les managers d’hôtels, signature électronique), facturation, partage de l’avis une fois l’event passé.

L’accès au service est gratuit pour les entreprises et la start-up se rémunère exclusivement par les lieux de réception qui reversent une rétrocommission en fonction du volume d’affaires généré.

Kactus revendique déjà plus de 300 clients dont L’Oréal, Total, Google ou Blablacar et assure avoir facilité l’organisation de plus de 500 événements à son actif.

La start-up s’est fixée trois objectifs pour 2017 : recruter des profils-clés pour structurer notre équipe (une quinzaine de personnes au final), accélérer le développement de notre plateforme, consolider le positionnement de Kactus sur le marché français.

« Nous accompagnons déjà quelques clients internationaux qui viennent faire leurs séminaires en France et notre objectif est d’ouvrir deux nouveaux marchés européens en 2018 et notamment le Royaume-Uni », précise Anne-Sara Budowniczy.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur