Kazaa expulsé de Download.com

Mobilité

L’un des plus célèbres sites de téléchargement du Web a retiré le logiciel Kazaa de ses listes. Motif : Kazaa a caché l’existence d’Altnet, un autre logiciel présent dans le fichier d’installation, violant ainsi la charte de Download.com. Selon les dirigeants de Kazaa, les téléchargements ne s’en poursuivent pas moins à partir de leur site.

Il faisait partie des logiciels les plus téléchargés. Depuis le 5 avril, quand on tape son nom dans le moteur de recherche, le système propose dix-huit résultats mais aucun ne correspond à la requête. Download.com, l’un des sites de téléchargement les plus populaires du Web, a retiré Kazaa de sa base de données. Raison invoquée : en cachant la présence d’Altnet dans l’application, l’éditeur n’a pas respecté la charte de Download.com.

Rappelons que Kazaa, logiciel de partage de fichiers entre ordinateurs distants, renferme une autre application de peer-to-peer, éditée par la société Brilliant Digital Entertainment (BDE) spécialisée dans le marketing et la publicité en ligne, en plus des “traditionnels” spywares. Seulement, ni Kazaa, ni BDE n’ont informé les utilisateurs de ce qu’ils téléchargent réellement. Et BDE a annoncé son intention d’activer prochainement Altnet pour, probablement, distribuer de la réclame (voir édition du 3 avril 2002).

Problème de crédibilité

Ce retrait est la conséquence directe de l’attitude irrespectueuse de Kazaa et BDE vis-à-vis des internautes. FastTrack, l’éditeur de Kazaa, avait déjà mis à mal sa crédibilité en coupant son réseau à Morpheus, autre logiciel d’échange qui a depuis migré vers Gnutella (voir édition du 6 mars 2002). Parallèlement, on constate que Download.com ne vérifie pas ce qu’il met en ligne et, donc, trahit indirectement ses utilisateurs.

Cette “interdiction de séjour”, qui devrait faire boule de neige, n’arrête en rien les téléchargements de Kazaa. Selon Kevin Bermeister, PDG de BDE, le site enregistre entre deux et trois millions de téléchargements par semaine. Après tout, si les internautes sont prêts à servir de relais publicitaires, Kazaa et BDE auraient tort de se gêner…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur