Key 4 IT explore le concept du salon IT pro virtuel

Cloud

La société Percy-Miller (conseils en services informatiques, Québec) vise le marché français avec Key4IT, un concept de salon virtuel qui organise la rencontre entre éditeurs de solutions IT et les entreprises.

(correction 02/11/10 à 16h45) IP Convergence a mal commencé le mardi 19 octobre : frappé par une grève des transports en commun au nom de la réforme de la retraite, le salon professionnel IT parisien n’a pas eu le temps de se retourner.

On peut se demander dans quelle mesure l’avenir des salons professionnels ne se trouvent pas finalement…sur Internet.

Key 4 IT lance un concept de salon virtuel dédié aux solutions informatiques. Il est édité par Percy-Miller, une société québécoise de conseils en services informatiques [et non agence de communication comme indiqué auparavant, ndlr]…mais l’initiative vise bel et bien le marché IT français. Le montant de l’investissement consenti n’est pas communiqué.

On n’est pas encore arrivé au stade d’un Salon pro en mode Second Life (on ne choisit pas encore son avatar) mais la dématérialisation des salons commence (on parle de “navigation virtuelle dans le salon”).

Il s’agit d’une place de marché entre les éditeurs et les clients professionnels (grands comptes, collectivités, PME…).

Chaque éditeur dispose d’un stand virtuel sur lequel il met en avant ses solutions et offre des possibilités d’interaction avec les visiteurs en ligne (téléchargements de plaquette, vidéos à visionner, présentations PowerPoint, points de contact…).

Actuellement, une quarantaine d’éditeur ont rejoint l’initiative et pas des moindres : Microsoft, IBM, Cegid, SAP, Oracle…

D’emblée, Key 4 It est confronté à une problématique : comment faire vivre un salon IT virtuel en permanence alors que, par excellence, un salon pro joue sur l’évènementiel.

“On passe par l’actualité pour faire vivre le salon mais aussi par des annonces d’évènements ou des mises à jour”, commente Laurie Limongi, responsable du pôle marketing et communication de l’agence Percy-Miller. “On réfléchit à l’organisation de conférence Web.”

Le modèle économique des salons dans le monde physique est décliné sur Internet : l’accès est gratuit pour le visiteur mais l’éditeur paie un stand d’exposition sous forme d’abonnement trimestriel (les tarifs varient en fonction des fonctions de stand virtuel plus ou moins poussées mais on n’en saura pas plus).

Quid de la base de données ? Le contact client appartient à l’éditeur et l’organisateur Key4It n’aurait pas de droit d’exploitation des leads générés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur