Keynote : les nouveautés attendues sont au rendez-vous

Mobilité

Le patron de la Pomme a tenu son public en haleine lors de sa traditionnelle conférence d’ouverture de l’Apple Expo. Les annonces attendues étaient bien là : PowerBook 15 pouces et périphériques Bluetooth.

Toujours la même cohue : on peut dire que la présentation de Steve Jobs a le don de faire bouger les foules. L’amphithéâtre du Palais des Congrès était plein comme un oeuf pour la keynote qui donne traditionnellement le coup d’envoi de l’Apple Expo. Dans l”assistance, on discerne quelques personnalités tels Phil Schiller et Jon Rubinstein, assis au premier rang. Dans le brouhaha général, on perçoit aussi les commentaires de quelques spectateurs. “C’est la première fois que je viens”, souligne timidement l’un. “Tu vas voir : la présentation de Jobs, c’est vraiment du grand spectacle, un véritable numéro d’artiste”, lui répond son acolyte, un grand jeune homme habillé d’un tee-shirt blanc sur lequel on peut lire “Mac OS X Jaguar”. L’artiste justement, le voilà. Toujours vêtu de la même façon, jeans et tee-shirt noir de rigueur. Jobs démarre au quart de tour, comme à son habitude.

Tout est passé en revue : les iPod, remis au goût du jour il y a peu, le G5, la “machine de bureau la plus rapide du monde”“Nous sommes engagés pour introduire un G5 à 3 GHz avant la fin de l’été 2004.” Près de 50 % de puissance en plus en moins de 12 mois, quand la loi de Moore prévoit un doublement de la fréquence tous les 18 mois. Dans la foulée, Jobs montre à nouveau Panther, toujours prévu pour “avant la fin de l’année”. “Nous en sommes à 7 millions d’utilisateurs et nous espérons passer sous peu la barre des 10 millions. Panther sera aussi voire plus important que Jaguar.” Les démonstrations filent à la vitesse de la pensée de Jobs… trop vite ! Nous voilà déjà à iChat AV. Cette fois-ci, Jobs entre en communication avec un collègue en direct de Londres. En arrière-plan, on voit distinctement Big Ben ainsi que quelques bus à impériale. “Dis bonjour à la reine de notre part”, ironise Jobs. Un petit tour à Cupertino pour passer le bonjour à Bertrand Serlet, le vice-président de l’ingénierie logicielle. “On te laisse travailler sur le code de Panther”, conclut le patron, heureux d’avoir pu démontrer une fonctionnalité plutôt destinée au travail (voir édition du 10 septembre 2003). Prix de vente prévu pour Panther : 149 euros.

Nouveaux PowerBook et périphériques Bluetooth

Déjà, nous voilà aux portables : “C’est l’année des portables pour Apple”, scande à nouveau son P-DG. Ceux-ci ont représenté 42 % du chiffre d’affaires du dernier trimestre de la firme, contre 25 % en moyenne pour le reste de l’industrie. Et de présenter dans la foulée une révision des PowerBook : le 17 pouces passe à 1,33 GHz et le 12 pouces à 1 GHz. Et la gamme de nouveaux portables de s’étendre à un 15 pouces, qui reprend les caractéristiques du 17 à des vitesses de 1 et 1,25 GHz. Ensuite, il ne reste plus à Jobs qu’à dévoiler un produit mystère… Enfin, pas si mystère que cela, puisque la Pomme avait disséminé des indices dans les dernières versions bêta de ses systèmes (voir édition du 10 juillet 2003). Une souris et un clavier sans fil Bluetooth sont présentés. La première reprend le design de la souris optique livrée avec les Mac, mais avec plus de formes. Le clavier n’est autre que le modèle actuel amputé de son cordon ! Portée de 10 mètres, saut de fréquence, résistance aux ondes, cryptage 128 bits, disponibilité dans deux semaines…, de la belle ouvrage qui arrive tardivement. “Nous voulions faire les choses bien”, s’excuse le patron d’Apple, qui clôt ainsi sa présentation après une heure quinze sur scène. Trop peu pour les aficionados, qui sortent la mine défaite. “On s’y attendait quand même un peu”, commente un spectateur en route pour l’Apple Expo (voir édition du 9 septembre 2003). “Mais j’aurais bien aimé une petite rallonge, pour le plaisir d’être venu.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur