Kim Dotcom ravive le souvenir de Megaupload

Cloud
facebook-mega-premium-fake

Kim Dotcom milite pour que les utilisateurs de feu Megaupload puissent récupérer leurs données, notamment pour profiter des 50 Go de stockage qui leur seront offerts sur le nouveau service Mega.

A deux jours de l’inauguration de la plate-forme Mega (partage de fichiers sur Internet), on décèle un brin de nostalgie chez Kim Dotcom

Pour entériner son come-back dans le business Internet, le sulfureux homme d’affaires fait part de sa volonté d’offrir aux abonnés Premium de feu Megaupload un cadeau de bienvenue.

En l’occurrence, récupérer leurs données pour les transvaser sur les infrastructures de Mega.

L’Electronic Frontier Foundation, défenseur des droits des internautes, apporte son concours pour tenter d’accéder aux quelque 25 000 serveurs saisis le 19 janvier dernier lors de perquisitions chez les hébergeurs.

Des considérations juridiques font toutefois barrage.

Elles condamnent pour l’heure tout accès aux équipements, que les prestataires Carpathia Hosting et Cogent Communications ont préservés à la demande conjointe du FBI, de Megaupload et de la justice.

Ce n’est pas nécessairement du coté des ayants droit que les négociations s’enlisent.

Au contraire, ces derniers, emmenés par la Motion Picture Association of America (qui défend les intérêts des studios de Hollywood), se sont dits prêts à accéder à la demande de Kim Dotcom.

Mais dans la pratique, cette compassion vis-à-vis des utilisateurs légitimes sera difficile à appliquer.

La réhabilitation des serveurs et des données qui y résident est conditionnée par une procédure au cas par cas, devant garantir que chaque contenu copié ou téléchargé n’ait pas été mis en ligne illégalement. La justice demeure inflexible sur ce dossier.

Pour le moment, Kim Dotcom est toujours tenu de s’acquitter, auprès de ses prestataires techniques, d’une somme avoisinant les 10 000 dollars par jour pour couvrir les frais d’hébergement de ces données qui dorment.

Dans le collimateur des ayants droit, il encourt toujours une extradition vers les Etats-Unis, où il est attendu pour répondre d’une infraction à la loi copyright, de racket et de blanchiment d’argent.

50 Go d’espace de stockage
D’un tweet, Kim Dotcom a confirmé ce qu’avaient laissé entrevoir, en début de semaine, plusieurs copies d’écran : chaque utilisateur bénéficiera de 50 Go pour stocker ses données. Une nouvelle pièce du puzzle Mega, après un gestionnaire de transferts, un outil d’allocation dynamique de la bande passante ou encore un chiffrement en AES-2048 (Advanced Encryption Standard, codage sur 2048 bits).

 

Mega Kim Dotcom partage fichiers

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous le langage du Web ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur