KIN : Microsoft “très confiant” pour son arrivée en France d’ici fin 2010

Cloud

Microsoft France compte introduire KIN ONE et KIN TWO, ces deux “super-phones” orientés réseaux communautaires avec Zune Pass intégré.

Dans quelle mesure “l’expérience KIN” de Microsoft est un “produit innovant et en rupture” ?

Mardi matin, à l’occasion d’une conférence téléphonique, Nicolas Petit, Directeur de la division Mobilité de Microsoft, a donné des précisions sur les deux nouveaux smartphones orientés réseaux sociaux qui ciblent les 15 – 30 ans.  Ils avaient été présentés la veille aux Etats-Unis.

L’objectif est de “démocratiser l’accès au réseau social mobile. C’est du haut de gamme, différenciant. Ce n’est pas une niche de marché et l’offre n’a pas d’équivalent.” Des concurrents comme Nokia ou Sony Ericsson sur ce segment de marché tendent l’oreille…

Première surprise au niveau de la classification du téléphone multimédia : KIN ONE et KIN TWO n’entrent pas dans la catégorie des smartphones.

“Ce sont plutôt des super-phones ou des power-phones”, nuance le représentant de Microsoft France, qui confirme l’affiliation de KIN à la famille Danger/Sidekick (propriété de l’éditeur depuis fin 2008).

Le nouveau modèle de “super-téléphone” de Microsoft repose sur un coeur OS Windows Phone 7 et une connectique réseaux Wi-Fi – 3G – Bluetooth. Il dispose de son propre univers de services : “Loop” pour l’écran multi-communautés, “Spot” pour le partage de photos-vidéos et “Studio” pour la sauvegarde des données sur le nuage (en fait, une déclinaison du service SkyDrive dans le cloud de Microsoft sans limite de volume sauf la barrière 50 Mo par fichier).

Avec le service de messagerie mobile unifié disponible via KIN, il sera possible d’agréger jusqu’à six comptes mails.

Mais la place pour des applications tierces sera limitée : KIN ne donnera pas accès au Windows Mobile Marketplace.

Des fonctions de géolocalisation sont intégrées mais l’utilisateur sera libre de les exploiter ou non.

KIN en France d’ici fin 2010

En termes de couverture marché, Microsoft n’a pas fait entrer la France dans ses priorités pour distribuer KIN. Alors que Vodafone sera autorisé dès l’automne à distribuer le téléphone mobile multimédia dans quatre pays limitrophes (Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne).

Nicolas Petit assure qu’il s’agit juste d’un léger décalage. “Nous sommes très confiants pour l’arrivée de KIN arrive sur le marché français d’ici la fin de l’année. Les négociations se finalisent.”

Avec quel opérateur ? Le directeur de la division Mobilité ne le précise pas en l’état actuel. Mais, compte tenu des liens capitalistiques entre SFR et le groupe Vodafone (actionnaire minoritaire), la passerelle serait toute trouvée mais elle reste à confirmer.

En l’état actuel, Microsoft ne communique pas sur les prix des KIN (“réservés aux opérateurs”) et il n’y aura pas de plan de vente en marché libre.

Ce sera l’occasion d’introduire en France le service numérique Zune Pass pour l’accès à des contenus numériques (musique, vidéo, radio…) sous forme d’abonnement pour une consultation illimitée ou des achats de fichiers à l’unité. “Mais ce ne sera pas le hardware Zune HD”, tient à préciser Nicolas Petit.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur