Kindle : Amazon poursuivi pour avoir effacé des ouvrages numériques

Mobilité

Un étudiant américain ouvre une class action contre Amazon, après que celui-ci a effacé des ouvrages numérisés de George Orwell en accédant sans prévenir aux Kindle de ses clients.

Après l’effacement soudain des ouvrages 1984 et La Ferme des Animaux de George Orwell des e-books Kindle de ses clients pour non-respect des droits d’auteurs en juillet dernier, Amazon avait créé la polémique. Face à cette levée de boucliers fustigeant une méthode “sauvage”, “proche de l’illégalité”, le P-DG du site de e-commerce, Jeff Bezos, avait présenté ses excuses. Après cela, l’affaire aurait pu être enterrée. C’était sans compter l’intervention d’un étudiant américain…

Justin Gawronski, un lycéen américain, a en effet décidé de porter plainte contre Amazon, sous la forme d’une class action, ou recours collectif, devant un tribunal fédéral de Seattle, dans l’Etat de Washington. L’étudiant accuse Amazon d’avoir supprimé sans prévenir l’œuvre 1984 qu’il avait téléchargée sur son Kindle, rendant ainsi ses prises de notes inutilisables pour ses cours sans l’appui de l’ouvrage en question. D’autres plaignants, qui ont aussi subitement vu 1984 et La Ferme des Animaux disparaître de leur livre électronique, se sont joints à cette plainte, précise Geoffrey Fowler, qui tient un blog sur le site du Wall Street Journal.

Même si Amazon a remboursé le téléchargement des copies numériques aux clients qui ont vu leurs ouvrages de George Orwell effacés, ce geste n’a pas suffi. Cette plainte a surtout pour but, de “créer un précédent judiciaire pour éviter qu’Amazon ne recommence dans le futur à supprimer des ouvrages sans prévenir en s’introduisant dans les Kindle sans permission”, précise Justin Gawronski.

En outre, Amazon ne précisait pas, dans les conditions générales d’exploitation du lecteur d’e-book, avoir “la capacité technologique et le droit de supprimer à distance du contenu numérique acheté dans la boutique Kindle”, explique Jay Edelson, l’avocat de l’étudiant américain. Il précise par ailleurs que les éventuelles indemnisations perçues par les plaignants à la suite de cette plainte contre Amazon seront reversées à des associations caritatives. Mis au courant de cette action en justice, le site américain de e-commerce n’a pas encore fait de déclarations officielles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur